Securité

Enlèvement du Cdt Tracteur, hier: Le film de l'Opération Chauve-souris. Ce qui se prépare

Enlèvement du Cdt Tracteur, hier: Le film de l'Opération Chauve-souris. Ce qui se prépare

Près de 200 hommes lourdement armés ont enlevé hier vendredi vers 02H00 GMT un commandant des Forces républicaines de Côte d’Ivoire Salif Traoré dit “Tracteur“, dans sa villa à Cocody, faisant un mort.

Les individus en cagoules, tout de noir vêtus, ont attaqué entre 01H et 02H00 GMT la résidence du commandant Salif Traoré, le chef des FRCI à Abidjan, située dans les environs du commissariat du 30e arrondissement, ont confié des militaires. En effet, pendant son sommeil, des hommes lourdement armés sont venus enlever le commandant Salif Traoré dit Tracteur. 

Ces hommes armés ont totalement saccagé la villa de "Tracteur" et ont emporté des ordinateurs, a indiqué Adama Traoré, frère de l’officier militaire, qui affirme qu’au moins 25 autres personnes ont été également ″enlevées.″

Le commandant Tracteur fait partie des ex-chefs rebelles qui ont été nommés par le président Ouattara. Après la crise postélectorale il a été détaché au palais présidentiel aux côtés du lieutenant-Colonel Cherif Ousmane pour assurer la sécurité présidentielle. Arrêté avec vingt-cinq éléments de sa garde rapprochée à son domicile de Cocody ce vendredi, l'on ne sait encore pour quelle raison cette opération a été menée. Quoiqu'il en soit, à la veille de son arrestation, des éléments des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) ont manifesté au nouveau camp d’Akouedo, pour réclamer leurs primes avant que les éléments du CCDO ne les ramènent à l’ordre. Selon certaines indiscrétions, le commandant Tracteur serait celui qui aurait encouragé les militaires frondeurs. Dans les affrontements lors de son arrestation à son domicile, un de ces éléments a été tué. cet homme était d’une trentaine d’années. Son cadavre ensanglanté gisait dans une petite remise à l’arrière de l’édifice, dont les différentes pièces ont été méthodiquement fouillées

Mécontents, les éléments du commandant ″Tracteur″ ont manifesté bruyamment dans les rues de Cocody-Attoban, en tirant en l’air vers 08H00 GMT, créant une psychose au sein de la population.

En début d’après-midi, un renfort des forces de sécurité a été dépêché sur place. Trois cargos de militaires, cinq pick-up du CCDO et des soldats de la mission onusienne étaient visibles dans le secteur du 30e arrondissement, non loin de la villa du commandant « Tracteur ».

Présent sur les lieux, Le Lieutenant-Colonel Koné Gaoussou dit Jah Gao, a appelé les manifestants au calme et à la retenue après s’être imprégné de la situation.

“Il n’est pas mêlé, ni de près, ni de loin à cela”, ont rétorqué ses éléments, d’anciens combattants ayant permis l’accession au pouvoir du président Alassane Outtara, en colère après son arrestation. 

Selon des informations recueillies, les éléments du commandant Tracteur ne seraient pas prêts à abandonner leur chef. Ils comptent manifester dans les prochains jours. Attention, quelque chose se prépare…

Commentaires