Securité

Duékoué/ Les dernières nouvelles du quartier Carrefour

Duékoué/ Les dernières nouvelles du quartier Carrefour

Suite au meurtre d’un boutiquier allogène et à une série d’attaques à domicile dans la nuit du dimanche 28 mai 2017 au quartier Carrefour de Duékoué, à l’Ouest de la Côte d’Ivoire, les populations désertent ledit quartier.

« Un calme précaire, une insécurité grandissante. », tels sont les propos d’un confrère présent sur les lieux à 17 heures. A l’en croire, les populations fuient le quartier de peur des représailles. « Le pasteur de l’église Réveil a été agressé à domicile », révèle-t-il. Il poursuit en indiquant que le quartier est le théâtre d’affrontement entre des hommes armés et les forces de l’ordre depuis trois semaines. Une accalmie déchirée par le meurtre dudit boutiquier et le vaste mouvement d’agression des domiciles.

Jointes par téléphone, la Police et la Gendarmerie n’ont pas souhaité se prononcer. Notre source regrette que cette montée de la violence replonge à nouveau le quartier Carrefour dans la précarité. « Une boulangerie, une clinique et des restaurants en bordure de route sortaient de terre. », regrette-t-il.

Pour rappel, les 29 et 30 mars 2011, 1000 personnes, selon les rescapés, 800 selon le Comité international de la Croix Rouge (CICR) ou encore 500 selon l’ONU ont été massacrées dans ce quartier par les forces armées d’Alassane Ouattara. Le vendredi 22 juillet 2012, une attaque d’une violence inouïe est perpétrée dans le camp des réfugiés de Nahibly, toujours dans la ville de Duékoué (70.000 habitants). 230 corps sans vie ont été dénombrés.

Commentaires