Securité

Descente musclée de la police à Yopougon : des tirs au gaz lacrymogène entendus

Descente musclée de la police à Yopougon : des tirs au gaz lacrymogène entendus

Ce mardi matin, des tirs aux gaz lacrymogènes ont été entendus dans plusieurs quartiers de Yopougon. Ceci a semé la peur et l'inquiétude chez les habitants.

L’information s’est vite répandue dans la matinée avant d’être confirmée par des témoins sur place. La police aurait  fait une descente musclée dans des secteurs de  Yopougon afin de détruire des fumoirs qui s’y trouvent. Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène. Les habitants, apeurés, ont préféré s’enfermer chez eux.

Selon l'un d'entre eux, la police aurait lancé une course poursuite contre de jeunes voyous. De Siporex à Sable en passant par Kenya, l’atmosphère était très chaude. Des jeunes gens postés au niveau de Kenya feraient même descendre les passagers des voitures.

D’autres sources font état d’une rafle générale initiée par la police nationale aux quartiers Sicogi et Siporex. L'on parle aussi d'une opération lancée contre les "microbes".

Rappelons que le jeudi 31 août 2017, un gendarme avait été sauvagement tué par de jeunes délinquants qui lui ont tranché la gorge. La scène s'était produite à Yopougon-Sable.

Commentaires