Securité

Des tirs entendus au Plateau et à Akouédo

Des tirs entendus au Plateau et à Akouédo

Selon des témoignages récurrents, des tirs nourris puis sporadiques ont été entendus dans la commune du Plateau et au nouveau camp d’Akouédo.

 

 

Des tirs entendus au camp Gallieni, au ministère de la justice et à l’Etat-major d’Adjamé, de même qu’au nouveau camp d’Akouédo. Mouvement d’humeur ou manifestation de joie, pour l’heure, nous n’avons aucune information précise. Mais, tout porte à croire qu’il s’agit d’une protestation relative aux décisions arrêtées lors  de la rencontre des représentants des mutins avec le Chef de l’État. Ils refuseraient notamment d’annuler le payement de leurs primes.

Les témoins rapportent également que l’accès au Plateau est interdit et que des soldats y circulent roquettes à la main.

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes qui marchent, personnes debout, ciel, arbre, plein air et nature

L’image contient peut-être : plein air

 

Selon l’un d’entre eux, un policier devant la préfecture leur a conseillé d’évacuer les lieux précisant qu’il s’agit d’une « zone rouge ».

Plus tôt dans la journée c’est à Bouaké que des tirs du même genre étaient entendus. Ils se poursuivent d’ailleurs.

 

 

Commentaires