Securité

Crise post-électorale 2010-2011 : 149 personnes condamnées pour crimes

Crise post-électorale 2010-2011 : 149 personnes condamnées pour crimes

Il a fallu 30 procès pour en arriver là. 149 personnes ont été condamnées à la suite des procédures judiciaires sur les crimes de la crise post-électorale de 2010-2011 en Côte d'Ivoire. Cette information a été rendue publique ce vendredi 11 mai par la hiérarchie de la Justice ivoirienne.

La justice ivoirienne a révélé son bilan dans l’affaire des procédures judiciaires sur les crimes de la crise post-électorale de 2010-2011. C’est au total 149 personnes qui ont été condamnées, à l’issus de 30 procès. C'est la première fois que la justice ivoirienne dresse un bilan de l'action judiciaire sur les crimes de la crise post-électorale qui a fait 3.000 morts en Côte d’Ivoire.

« La Cour d’appel d'Abidjan a organisé, de 2012 à 2018, 30 procès concernant 182 accusés, dont 149 ont été condamnés à des peines allant de cinq ans de prison à l’emprisonnement à vie". "33 personnes ont été acquittées. la Commission nationale d’enquête spécialement créée pour l'instruction de ces infractions, a inculpé des centaines de personnes parmi les protagonistes de la crise, procédé à des milliers d’auditions et interrogatoires, procédé à des exhumations de corps humains », a déclaré le procureur général Léonard Lebry.

« Les quelques procédures, encore pendantes devant les juges d’instruction sont sur le point d’être achevées, pour être passées en jugement, le cas échéant, à la prochaine session de la Cour d’assises d’Abidjan avant la fin de l’année judiciaire et qui permettra d’apurer définitivement le passif des dossiers dits de la crise postélectorale », a ajouté le procureur général.

Pour rappel, le mardi 8 mai dernier, dix organisations ivoiriennes et internationales de défense des droits de l'homme avaient publié une lettre ouverte au président ivoirien Alassane Ouattara, fustigeant "une justice à l'arrêt" sur ces crimes.

Commentaires