Securité

Conflit armé entre militaires et CCDO : des renforts composés de gendarmes en route pour Bouaké

Conflit armé entre militaires et CCDO : des renforts composés de gendarmes en route pour Bouaké

La situation sécuritaire à Bouaké inquiète les autorités ivoiriennes. Les dangereuses querelles interarmées entre militaires et CCDO ne faiblissent pas. Des renforts venus du camp de gendarmerie d'Agban sont en route pour Bouaké. 

 

 

Les militaires du 3eme bataillon de Bouaké souhaitent le départ des éléments du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) de la ville. Pour cause, les deux forces se sont empoignées à plusieurs reprises ces derniers jours. Ces militaires en bisbilles avec leurs frères d'armes du Ccdo leur ont donné un ultimatum pour quitter la ville de Bouaké.

Face à cette situation, un contingent de gendarmes a été appelés en renfort. En provenance du camp de Gendarmerie d’Agban à Abidjan, ceux-ci sont en route pour Bouaké.

Une intervention armée serait envisageable dans le but de ramener l’ordre dans la deuxième plus grande ville de la Côte d’Ivoire.

Seulement voilà, selon les informations en notre possession, de l’autre côté, des dispositions sécuritaires ont également été prises.

Les militaires du 3ème Bataillon d'artillerie Sol Air (Basa) ne comptent pas fléchir. Ces derniers se seraient surarmés et positionnés stratégiquement dans Bouaké. Ils attendent de pied ferme les "renforts".

 

 

Commentaires