Securité

Burkina: Le procès du "Coup d’Etat le plus bête du monde" reprend le 21 mars prochain (média)

Burkina: Le procès du

Le procès du putsch manqué qui a eu lieu à Ouagadougou en septembre 2015 et qualifié du "Coup d’Etat le plus bête du monde" ainsi nommé par des manifestants burkinabès devrait reprendre dans deux semaines, soit le mercredi 21 mars, selon Radio Oméga FM, au Burkina Faso.

Le 27 février dernier, les avocats de la Défense avait quitté la salle le premier jour de l’audience, estimant que le décret portant nomination du président du tribunal n'était pas encore en vigueur, ce qui selon eux, remet en cause la légitimité du juge.

En septembre 2015, un an après la chute de Blaise Compaoré, des militaires de la garde présidentielle avaient tenté de prendre le pouvoir et de renverser le gouvernement de transition. Putsch qualifié de "Coup d’Etat le plus bête du monde" qu’avait fait échouer des manifestants et l’armée.

Près de 84 accusés dont le général Diendéré qui avait pris la tete du coup d’Etat est l’ancien patron de la garde rapproché, le Régiment de sécurité présidentiel (RSP), de Blaise Compaoré aujourd’hui en exil en Côte d’Ivoire.

Djibril Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères du Faso est également dans le box des accusés.

Ils sont accusés "de violences et atteinte à la sûreté de l’Etat".

Commentaires