Securité

Attaque de Fresco : Alain Lobognon accuse des braqueurs

Attaque de Fresco : Alain Lobognon accuse des braqueurs

Des tirs ont été entendus dans la nuit du vendredi 28 au samedi 29 juillet 2017 à Fresco. Le calme revenu dans la cité, Alain Lobognon fait des précisions.

Le député-maire de Fresco n’a pas mis de temps pour réagir face à certaines langues qui décrivaient la scène comme une attaque. Via son compte Twitter, l’ancien ministre des Sports a apporté un démenti formel.

« Scénario digne des anciens westerns. Aucun échange de tirs avec la gendarmerie. Je dis aucun!!! », a fait savoir ce proche de Guillaume Soro. Il a poursuivi en retraçant le film de la soirée. « Des individus armés sont rentrés dans la ville à 21h28, tirant en l'air. Ils sont repartis à 00h30 GMT », note Alain Lobognon.

Invitant à « savoir faire la différence entre un braquage et une colère », le parlementaire a toutefois reconnu que « les populations ont été traumatisées » même si « elles ont vite repris le cours normal de leur quotidien dans cette ville enclavée, faute d'accès ».

Commentaires