Sport

Dugarry répond à Deschamps et sort les dossiers !

Dugarry répond à Deschamps et sort les dossiers !

Christophe Dugarry a vertement répondu à Didier Deschamps, pour qui «Duga» avait "franchi la ligne" avec ses critiques, évoquant à demi-mots le passé sulfureux du sélectionneur des Bleus.  

Comme le dit l’expression consacrée, popularisée par Thierry Roland, "ces deux-là ne passeront pas leurs vacances ensemble". Plus d’un mois après le sacre des Bleus en Russie, Christophe Dugarry a vertement répondu à son ancien coéquipier chez les champions du monde 1998, Didier Deschamps, qui n’avait que peu goûté les déclarations de «Duga», outré par la non-sélection de Karim Benzema.

"Il ne faut pas exagérer quand même. Quand on franchit la ligne et qu’il n’y a pas un minimum de respect sur le plan humain… Ce n’est pas fini uniquement avec lui. Dugarry ose dire que je prends la France en otage. Cela dépasse l’entendement. Il dit ce qu’il veut, il a son émission, avait tonné le sélectionneur tricolore dans une interview au Parisien. On a vécu des choses ensemble donc je sais qu’en termes d’état d’esprit, sincèrement, j’ai vu beaucoup mieux. Mais bon, ce n’est pas grave. J’ai bientôt 50 ans et je ne fais plus semblant. Je vois avec grand plaisir la majorité des joueurs (...) Si on devait se voir avec Duga, ça ne serait même pas bonjour, bonsoir. Chacun sa route, chacun son chemin. C’est clair."

"Il est dans beaucoup d'affaires"

De retour lundi avec son émission «Team Duga» sur RMC, le Bordelais, après avoir défendu son droit à la critique, lui qui s’était montré particulièrement agacé par l’entame poussive des Bleus, n’a pas mâché ses mots en évoquant «DD»: "Deschamps, on lui manque de respect dès qu’on n’est pas d’accord avec lui. Au final, il a bien fait de ne pas prendre Benzema, puisqu’ils ont gagné la Coupe du monde, mais moi je pense que quand on a 50 ans, on appelle un attaquant qui a gagné quatre fois la Ligue des champions. Je n’ai pas du tout le même état d’esprit que lui, et j’en suis ravi: je suis droit, honnête et fiable."

Avant de réveiller les fantômes du passé (sulfureux) de Deschamps: "Il est prêt à faire des choses pour arriver au plus haut niveau… Qu’il ne veuille pas me dire bonjour ça ne changera pas ma vie, et ça ne changera pas la sienne. J’ai d’ailleurs vu un reportage sur lui(Complément d’enquête sur France 2, ndlr). Je l’ai connu en 1990, 1991, et il y a toujours eu des histoires sur lui. Je me rends compte qu’il est dans beaucoup d’affaires. Il peut dire que je suis une pipe, mais remettre en doute mon état d’esprit quand je vois tout ce qui tourne autour de lui, je trouve ça incroyable. Et puis il ne connaît pas mon état d’esprit, Il a passé plus de temps dans les bureaux des coachs, des présidents et des journalistes qu’avec ses coéquipiers…" De quoi faire à nouveau réagir l’entraîneur des champions du monde ?

 

Sports fr

Commentaires

encore D'Actu
ITV