Securité

Après La Licorne : l’armée française lance l’opération « Touraco » en Côte d’Ivoire

Après La Licorne : l’armée française  lance l’opération « Touraco » en Côte d’Ivoire

Après l’opération Licorne, l’armée française vient de lancer l’opération « Touraco » en Côte d’Ivoire. Cette toute nouvelle opération a pour objectif le renforcement des capacités des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI). Une action qui marque la bonne santé de la coopération militaire entre ces deux pays.

Les relations militaires franco-ivoiriennes sont au beau fixe. Après l'opération Licorne lancée lors de la décennie de crise en Côte d'Ivoire, l'armée française vient d'initier l'opération Touraco. Celle-ci vise à  renforcer les capacités des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI). L’opération Touraco s’est déroulée du 13 au 17 avril, soit une durée de cinq jours. Cette période a permis aux officiers de l’armée française, présents en terre d’Eburnie, de mener des simulations et exercices militaires, en compagnie de soldats ivoiriens. Ce, dans le but de renforcer les capacités des soldats et de l'interopérabilité des troupes.

Selon une source sécuritaire, cette opération a également permis aux forces françaises et ivoiriennes de s'exercer à l'aérotransport et l’aéro-largage, ainsi que la maitrise de la 3e dimension aux fins de s’affranchir des difficultés de projection dues aux élongations et de maitriser l’environnement de manœuvre à travers un maillage réel du territoire par les unités spécialisées.

Les exercices de l’opération Touraco se sont déroulés dans cinq villes de Côte d’Ivoire notamment Yamoussoukro, Gagnoa, Sassandra, Grand-Béréby et Assinie sous le commandement du Centre National des Opérations Ariennes (CNOA). Ces séances et exercices militaires concernaient exceptionnellement les unités spéciales des FACI, telles que Fusiliers Commandos de l’Air (FUSCOA), les Fusiliers Marins Commandos (FUMACO), le 1er Bataillon de Commandos et de Parachutistes (1er BCP) et des Forces Spéciales (FS), ont pris part à ces séances de renforcement de capacité. Il est important de mentionner que c’est une première  pour le pays d’accueillir une telle opération militaire.

Commentaires