Securité

Après l’ouverture de la campagne café cacao: La traite des voleurs et coupeurs de routes

Après l’ouverture de la campagne café cacao: La traite des voleurs et coupeurs de routes

Plusieurs acteurs agricoles ont protesté lundi à Soubré (sud-ouest) contre la recrudescence de l'insécurité dans la région, ont constaté des témoins.

Des producteurs et acheteurs de produits ont crié leur indignation face aux agressions récurrentes et parfois meurtrières, depuis le début de la campagne cacao 2014-2015.
"Nous voulons que les agressions des personnes armées qui sévissent sur les routes et dans les villages cessent", ont-ils noté, révélant qu'en l'espace d'une semaine, huit attaques ont été perpétrées par des bandes armées qui ont délesté les acteurs agricoles de plus de 100 millions de francs CFA.

"Si rien n'est fait, cela risque de porter un frein à l'achat du cacao dans la région", ont-ils averti.

La colère des acteurs agricoles est montée après qu'un responsable de coopérative agricole eut trouvé la mort dans une fusillade perpétrée par une bande armée sur l'axe Soubré - Oupoyo.
La campagne de commercialisation du cacao a débuté en Côte d'Ivoire, et le pays occupe le premier rang mondial au niveau de la production cacaoyère.

Commentaires