Santé

Sperme et brûlures après un rapport : le lien

Sperme et brûlures après un rapport : le lien

Il arrive que la femme souffre de brûlures vaginales après un rapport intime. Les causes peuvent être multiples : allergie au sperme, infection sexuellement transmissible ou vaginose bactérienne. Quel lien peut-il y avoir entre le sperme et les brûlures après un rapport ?  

 

Allergie au sperme

L’allergie au sperme a beau être peu fréquente, elle n’en existe pas moins. À la suite de rapports sexuels non protégés, qu’ils soient oraux, vaginaux ou anaux, la femme allergique au sperme peut ressentir des brûlures vaginales, des démangeaisons, avoir la vulve rouge. Ces désagréments se font ressentir dans les 15 minutes suivant la relation intime et jusqu’à 48 heures après au maximum. Dans les cas d’allergie les plus graves, le sperme peut provoquer un choc anaphylactique. Ces effets ne sont en aucun cas imputables à un défaut d’hygiène intime ou à une infection sexuellement transmissible, il n’y a donc ni odeur désagréable ni pertes vaginales anormales.

Éviter les brûlures dues au sperme

 

Si un test confirme l’allergie au sperme, les partenaires devront prendre des précautions, notamment éviter tout contact entre le sperme et les muqueuses grâce au recours systématique au préservatif. Ceci concerne tous les types de rapports : anaux, oraux, vaginaux. Dans le cas où un désir de procréation existe, la personne allergique doit envisager une désensibilisation par voie vaginale ou par injection. Ce traitement est certes relativement long (plusieurs mois) mais donne de très bons résultats. Par ailleurs, des règles simples en matière d’hygiène intime sont à observer pour limiter les risques d’irritation et de brûlures : ne pas utiliser de savon agressif, limiter la toilette aux zones externes (proscrire les douches vaginales).

 

medisite.fr

Commentaires