Santé

Rénovation d’une centaine de centres de santé: La ministre donne le 1er coup de pioche à Koumassi

Rénovation d’une centaine de centres de santé: La ministre donne le 1er coup de pioche à Koumassi

L’opération de réhabilitation des établissements sanitaires publics de Koumassi a été officiellement lancée au Centre de santé urbain (Csu) de Zoé Bruno.

 

 

Deux cent-deux établissements sanitaires de premier contact seront réhabilités à termes. La première phase de cette vaste opération concernant quatre-vingt-huit de ces établissements, soit soixante-et-onze centres de santé ruraux et vingt-sept centres de santé urbains et quatre hôpitaux généraux de vingt-cinq districts sanitaires sur les quatre-vingt-deux que compte la Côte d’Ivoire.

Les travaux financés pour cette première phase, à hauteur de six milliards quatre cent millions de francs Cfa par la Banque mondiale, dans le cadre du Projet de renforcement du système de santé et de réponse aux urgences épidémiques (Prsse), ont été lancés, hier, par le ministre Raymonde Goudou-Coffie au Csu de Zoé Bruno, sous-quartier de Koumassi. Le coût total supporté par la Banque pour l’ensemble de l’opération est de treize milliards de francs Cfa.

De fait, le ministre en charge de la santé indique que les travaux qui ont été lancés concernent « les quatre-vingts établissements pour lesquels le processus de passation de marché est bouclé ». Dans la deuxième phase, ce programme de réhabilitation s’étendra aux vingt-deux établissements restant. Aussi, le ministre a-t-il enjoint les entreprises adjudicataires de travailler avec célérité pour tenir les délais fixés tout en respectant le cahier des charges.

Ces cent-deux établissements ont été sélectionnés sur cinq cent soixante. L’étude a montré que les établissements sélectionnés dont l’âge varie entre vingt et trente ans présentent un niveau de dégradation très important qui impacte négativement sur la qualité de l’offre de soins.

Pierre Franck Laporte, directeur des Opérations du groupe de la Banque mondiale, a indiqué que l’institution mondiale apporte son appui au programme de réhabilitation du secteur de la santé, du fait de la cohérence de la politique sanitaire des autorités nationales. Il a assuré que la Banque va mobiliser ses ressources, son savoir-faire et apporter toute l’assistance technique nécessaire pour que le but d’un mieux-être des populations soit atteint.

Notons que c’est plus de cinq cent milliards de francs Cfa que le gouvernement compte mobiliser sur la période 2018-2020 pour mettre à niveau, tout le système sanitaire national. Le programme de réhabilitation qui s’étendra à l’ensemble des districts sanitaires sera suivi de construction de nouveaux établissements et d’un rehaussement du plateau sanitaire des hôpitaux publics.

 

 

Commentaires