Santé

Pourquoi vous devez obligatoirement consommer de l'iode

Pourquoi vous devez obligatoirement consommer de l'iode

L'iode est un composant vital pour la santé humaine. Mais beaucoup d'entre nous ignorent son importance. Sans iode, nous sommes exposés à un métabolisme défectueux de notre organisme et à de graves problèmes pouvant affecter notre croissance.

Les habitudes alimentaires ne prennent pas suffisamment en compte l'iode, ce qui met surtout en danger la santé de nombreuses personnes, la femme enceinte notamment.

L'iode est un composant clé des hormones thyroïdiennes, qui sont nécessaires à la croissance et au métabolisme de l'organisme, au développement du cerveau, mais aussi à la survie de l'enfant durant la grossesse.

Mais la plupart d'entre nous n'ont aucune idée de la quantité d'iode dont a besoin leur organisme. Ils ne savent pas non plus d'où vient ce composant à forte valeur nutritive.

Les recherches menées par Margaret Rayman, professeur de médecine nutritionnelle à l'Université de Surrey (Angleterre), révèlent un manque d'iode dans de nombreux régimes alimentaires et un risque de carence en iode chez les femmes enceintes notamment.

Pourquoi avons-nous besoin d'iode?

La carence en iode est l'une des causes de troubles de la mémoire, selon le professeur Rayman.

"Si la femme enceinte a un déficit en iode, son enfant peut naître avec un trouble de la mémoire ou une déficience congénitale en hormone thyroïdienne, ce qui était historiquement connu sous le nom de crétinisme", explique le professeur Rayman.

Le mot "crétin" a par ailleurs été inventé pour décrire une personne malade, vivant dans les Alpes, où l'iode est rare.

Les produits de la mer, comme le poisson, sont riches en iode.Copyright de l’imageSCIENCE PHOTO LIBRARY
Image captionLes produits de la mer, comme le poisson, sont riches en iode.

Les médecins estiment que cette région fait partie de celles où le goitre est très fréquent.

Le goitre, un gonflement de la glande thyroïde, au niveau du cou, "est un effet secondaire de la carence en iode…" explique Margaret Rayman.

Le poisson et les œufs contiennent plus d'iode que n'importe quel autre aliment.

De nombreux pays ajoutent de l'iode à leur sel de table, en raison de de sa forte valeur nutritive.

Dans beaucoup d'autres pays, comme le Royaume-Uni, le lait et ses dérivés sont les aliments qui fournissent le plus d'iode, parce que l'alimentation du bétail est enrichie à cet effet.

Iode et quotient intellectuel

Pourtant, dans le monde industrialisé, la carence en iode est de plus en plus fréquente à cause du manque d'aliments riches en iode et du choix délibéré de certains de ne pas en consommer.

Une récente étude menée par l'Institut norvégien de la santé publique auprès d'un groupe de personnes d'âges et de sexes différents, dont des femmes enceintes montre que les plus végétariens de la cible sont les plus exposés à la carence en iode.

L'iode facilite la croissance de l'enfant.Copyright de l’imageLPS
Image captionL'iode facilite la croissance de l'enfant.

Le professeur Rayman a étudié les échantillons biologiques de près de 14.000 femmes enceintes dans l'ouest de l'Angleterre, dans les années 1990. Il a examiné leur état de santé, de même que la croissance de leurs enfants, avec l'aide de sa collègue Sarah Bath. Ils se sont intéressés au QI (quotient intellectuel) et aux compétences des enfants en lecture.

Il découle de cette étude, selon Sarah Bath, que "les enfants nés de femmes présentant une carence en iode étaient beaucoup plus susceptibles que les autres d'avoir un faible QI…" Plus la carence en iode chez la mère est grave, plus les compétences de l'enfant en lecture étaient faibles, constate-t-elle.

D'où vient l'iode ?

La mer est le plus gros producteur d'iode qui existe dans la nature. La carence de ce nutriment a été notée, en dehors des Alpes, dans les vallées isolées du nord du Pakistan et dans les régions montagneuses d'Italie, de la Russie, d'Asie centrale et dans plusieurs régions d'Afrique.

Vivre dans une région sujette à des inondations est tout aussi mauvais pour la santé, car ce genre d'intempéries est nuisible à l'iode.

De quelle quantité d'iode a-t-on besoin ?

Il est conseillé aux femmes de consommer 150 à 300 microgrammes d'iode par jour, contre 150 pour les hommes. Mais la teneur en iode variant d'un aliment à l'autre, il est presque impossible de déterminer la quantité de nourriture qu'il faut manger pour atteindre le niveau optimal.

De même faut-il signaler que le poisson gras est moins riche en iode que le blanc du poisson. Le lait contient plus d'iode en hiver que pendant les autres saisons.

La meilleure façon de rester en bonne santé est de manger une alimentation variée et de ne pas exclure volontairement certains aliments, sauf si cela est recommandé par un médecin.

Commentaires