Santé

Lutte contre le paludisme: Une autre campagne lancée

Lutte contre le paludisme: Une autre campagne lancée

C’est reparti pour une autre campagne de démoustication cette fois-ci dans les districts sanitaires d’Agboville, Tiassalé, Toumodi et Yamoussoukro pendant tout ce mois de décembre. C’est une opération du ministère de la santé et de l’hygiène publique via sa structure technique, le Programme national de lutte contre le paludisme (Pnln).  

Hier, au cours d’une conférence de presse au siège du programme à la Riviera Palmeraie, Dr. Tanoh Méa Antoine, directeur-coordonnateur et Dr. Bleu, chargé de communication ont inscrit cette campagne dans le cadre de la lutte anti-vectorielle en vue d’éradiquer d’ici 2030, le paludisme en Côte d’Ivoire. « Les moustiques volent dans un rayon de 5 km. Et nous allons dans les villes où il y a beaucoup de bas-fonds », a révélé Dr. Bleu. Selon elle, le processus commence d’abord par la sensibilisation des autorités et des chefs communautaires de la ville concernée, puis la formation des agents de santé et des agents de santé communautaire.

« Nous apprenons leur apprenons à reconnaitre les sources des gîtes larvaires notamment dans les jarres, les canaries, les pneus abandonnés, les pots de fleures et les gouttières dans les maisons », a poursuivi la chargé de communication. Et d’ajouter que « l’essence de cette activité est d’amener la population à identifier les lieux se reproduisent les moustiques ».

La campagne va se poursuivre avec la fumigation dans les villes et la pulvérisation dans les maisons. « Notre objectif n’est pas de détruire tous les moustiques mais de les rendre non infestant », a précisé Dr. Bleu.

Commentaires