Santé

Le secteur sanitaire ivoirien en grève depuis ce lundi

Le secteur sanitaire ivoirien en grève depuis ce lundi

A compter de lundi 2 novembre, un arrête de travail a été annoncé dans les établissements sanitaires en Côte d'Ivoire. 12 syndicats du secteur de la santé observent une grève de cinq jours. Ces derniers revendiquent en vue d'une amélioration du traitement salarial et des conditions de travail.

Ce mot d’ordre de grève intervient après une Assemblée générale  extraordinaire tenue le 6 octobre 2018, par les secrétaires généraux des  syndicats cosignataires du  préavis de grève du 3 juillet et des résolutions de l’Assemblée générale  du 14 juillet et du 4 août 2018. 

L’Assemblée  générale a donné mandat au Directoire de la Coordisanté et des syndicats  associés de faire « observer effectivement à compter du lundi 5 novembre  2018, dès 7h30 GMT, un arrêt de travail collectif dans tous les  établissements sanitaires publics pour une durée de cinq jours  renouvelable».

Et ce, avec l'observation d’un  service minimum dans les Centres hospitaliers universitaires (CHU), les  Centres hospitaliers régionaux (CHR), les hôpitaux généraux, à  l’Institut de cardiologie d’Abidjan, l’IRF d’Adzopé (bloc opératoire),  l’Unité de distribution des produits sanguins (Cnts) et le SAMU (l’unité  d’hémodialyse et d’intervention).

Il a été en  outre décidé de l’arrêt de toute activité dans les services  administratifs et sociaux des structures sanitaires, selon la note des  syndicats signataires, qui prévoient de suspendre le mot d’ordre de  grève, en Assemblée générale « dès satisfaction par le gouvernement des  points de revendications ». 

 

avec APA

Commentaires