Santé

La CNAM lance une opération d’enrôlement des veuves des fonctionnaires à la CMU

La CNAM lance une opération d’enrôlement des veuves des fonctionnaires à la CMU

La Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) va conduire une opération dédiée spécialement aux épouses et enfants mineurs des fonctionnaires et agents de l’Etat décédés, en vue de faciliter leur enrôlement à la Couverture maladie universelle (CMU), et de leur permettre ainsi de bénéficier effectivement, le moment venu, de ce système de sécurité social en expérimentation et dont la généralisation est prévue pour 2019.

Ambition majeure du Gouvernement ivoirien en matière de santé, la Couverture maladie universelle (CMU) est un système de protection obligatoire contre le risque maladie au bénéfice de l’ensemble des populations vivant en Côte d’Ivoire, nationales comme non nationales dont seulement 5% officiellement bénéficie, aujourd’hui, d’une couverture maladie.

Le Système, quand il sera pleinement opérationnel, reléguera toutes les autres assurances au rang de protection complémentaire. Et, ne pourra souscrire à une assurance complémentaire que toute personne dûment affiliée à la CMU.

Lancée le 30 décembre 2014 avec l’enrôlement du président de la République, Alassane Ouattara, la CMU est une réalité depuis avril 2017 avec le lancement de la phase d’expérimentation portant sur une population estudiantine de 150 000 âmes. La phase de généralisation devrait intervenir en 2019.

La CNAM est l’institution de prévoyance sociale en charge de piloter le déploiement du système. Elle conduit à ce titre, l’opération préalable d’enregistrement des populations, avec l’appui technique d’un opérateur privé.

L’initiative avec les veuves des fonctionnaires, conduite en partenariat avec leur association dénommée « Mô Bla », consiste à les rapprocher des équipes d’enregistrement. L’opération d’enrôlement des veuves des fonctionnaires a été lancée lundi à Grand-Bassam, dans les locaux de la représentation locale de la Caisse générale de retraite des agents de l'État (CGRAE).

L’opération est prévue pour s’étendre par la suite dans l’ensemble des villes où est présente l’association (toutes les villes où se trouve une agence de l’IPS-CGRAE) qui revendique quelque 1000 membres. L’objectif est de parvenir à faire enrôler, sur deux mois, 4 000 personnes dont les veuves et leurs ayants-droits.

Lors de la cérémonie officielle de lancement, la présidente de « Mô Bla », Mme Ban Camara Nanan, a appelé toutes ses camarades à se mobiliser pour se faire enregistrer à la CMU. « Allez vers les centres sociaux de vos localités, ils sauront vous orienter », leur a-t-elle conseillé.

La directrice des affiliations de la CNAM, Koné Karidja-Bamba s’est pour sa part félicitée de la tenue de cette opération qui met en avant, l'un des principes fondateurs de la CMU qui est la solidarité. « La CMU est mise en œuvre au bénéfice des populations mais pour en profiter il faut être affilié. J’exhorte l’ensemble des vaillantes veuves de Côte d’Ivoire à venir se faire enrôler et d’en faire de même pour leurs enfants », a-t-elle lancé.

La responsable locale de l’IPS-CGRAE, Mme Dey Ouassa, et le directeur régional de la Protection sociale, Koffi N’ Da Ernest, ont lancé le même message.

Commentaires