Santé

Drépanocytose : la Côte d’Ivoire enregistre un taux de prévalence de 14%

Drépanocytose : la Côte d’Ivoire enregistre un taux de prévalence de 14%

Le taux de prévalence de la drépanocytose en Côte d'Ivoire est de 14%, a annoncé samedi la ministre de la femme, de la protection de l'enfant et de la solidarité, Pr Mariatou Koné.

 

 

« Selon l'OMS, la drépanocytose affecte 120 millions de personnes dans le monde dont les deux tiers sont situés en Afrique subsaharienne... En 30 ans, l'espérance de vie du drépanocytaire est passée de moins de 30 ans à plus de 45 ans», a, entre autres, fait savoir, Mme Koné  qui s'exprimait dans la ville balnéaire de Grand-Bassam au cours d'une activité de sensibilisation et de dépistage en prélude à la journée mondiale de la lutte contre la drépanocytose commémorée le 19 juin de chaque année.  

« La drépanocytose, contrairement à certaines maladies génétiques,  peut être évitée si les populations sont suffisamment informées et sensibilisées aux comportements qu'il faut adopter», a souligné Mariatou Koné ajoutant que « cette maladie génétique n'est pas une fatalité si nous savons conjuguer nos efforts».

Poursuivant, elle a salué l'initiative des organisateurs de cette activité de sensibilisation, notamment, les ONG «Lanaya Universel et Lion's club strelitzia» et a réaffirmé l'engagement du gouvernement ivoirien à « ne ménager aucun effort pour soutenir les associations et les hommes de science dans ce combat» contre la drépanocytose.

Au cours de cette campagne de sensibilisation et de dépistage, quelque 120 pensionnaires de l’orphelinat des filles de Grand-Bassam  seront dépistés.  

 

 

 

Commentaires