Santé

Côte d’Ivoire : les autorités sanitaires préconisent une lutte efficace contre la contrefaçon de médicaments

Côte d’Ivoire : les autorités sanitaires préconisent une lutte efficace contre la contrefaçon de médicaments

Le président du Conseil de santé de Côte d'Ivoire, Benjamin Touré Nambala, a préconisé mardi à Abidjan une lutte efficace contre la contrefaçon de médicaments dans le pays.  

 

Nambala qui intervenait à l'occasion d'une conférence a exhorté les autorités compétentes à traiter le mal des médicaments frauduleux ou contrefaits à la racine, en coupant notamment les sources d'approvisionnement avec l'aide des douaniers.

Pour lui, une lutte efficace contre le phénomène des médicaments contrefaits passe également par une application à la lettre de la législation pharmaceutique en vigueur.

Il a fustigé le commerce de ces produits illicites et a dénoncé leurs effets pervers notamment le fait qu'ils accentuent les intoxications cliniques, les résistances aux antibiotiques et la toxicomanie.

La contrefaçon des médicaments constitue une véritable problématique pour les autorités sanitaires qui ont décidé de juguler ce fléau qui prend de l'ampleur dans le pays.

Selon des experts en santé, les contrefaçons de médicaments représentent un risque pour la santé publique en raison de leur contenu qui peut être dangereux.

Leur utilisation peut aboutir à des échecs thérapeutiques et contribuer à une augmentation des résistances.

Selon des statistiques du ministère de la Santé, la contrefaçon de médicaments fait perdre à la Côte d'Ivoire 30 milliards de FCFA (environ 50 millions d'euros).

Commentaires