Santé

Côte d’Ivoire / Le Conseil des retraités plaide pour la création d’hôpitaux pour ses membres

Côte d’Ivoire / Le Conseil des retraités plaide pour la création d’hôpitaux pour ses membres

L’ouverture d’hôpitaux et la mise à disponibilité de médecins spéciaux pour retraités ou assurés sociaux, ainsi que l’ouverture de sites de loisirs et la revalorisation des pensions, a constitué jeudi à Gagnoa, l’un des plaidoyers fort, du Conseil National des Retraités de Côte d’Ivoire (CONARECI).  

 

La vision, c’est revaloriser les pensions par les textes, ouvrir des centres de santé spécifiques pour assurés sociaux, en vue d’avoir des retraités centenaires et en grand nombre en Côte d’Ivoire. « C’est possible comme au Japon », reste convaincu le président du Conseil National des Retraités de Côte d’Ivoire (CONARECI), le préfet hors grade à la retraite Issa Diakité Jules César.

 

L’ouverture d’hôpitaux spécifiques dans les chefs-lieux de régions, sur la base des cotisations des 200 000 retraités du public et du privé, au travers des fédérations mises en place, va booster l’espérance de vie des assurés sociaux, a poursuivi le président Issa Diakité, dont les propos ont été soutenus par le président de la Fédération des Associations des Retraités du Bas Sassandra (FARBAS), Abié Hilaire Ottro, hôte de l’évènement.

 

La CONARECI est une plateforme des associations, des fédérations et des mutuelles des retraités de Côte d’Ivoire, avec pour objectif de créer une faîtière qui puisse permettre aux retraités de défendre leurs intérêts communs, et préoccupations majeures, à savoir la santé, les loisirs et la l’amélioration des pensions.

 

Créée le 25 janvier 2018 la CONARECI compte six fédérations, six mutuelles et 35 associations, regroupant des assurés sociaux, aussi bien du secteur public que du privé.

Commentaires