Santé

Côte d’Ivoire : «un médicament sur trois est acheté au marché illicite» (ordre des pharmaciens)

Côte d’Ivoire : «un médicament sur trois est acheté au marché illicite» (ordre des pharmaciens)

Selon l’Ordre des pharmaciens de Côte d’Ivoire, dans notre pays, «un médicament sur trois achetés est acheté au marché illicite». L’information a été livrée le mardi 30 novembre 2018, lors de la 4ème édition du Salon international de l’originalité d’Abidjan dénommée Origigi.  

 

La situation décrite par Dr Arounan Diarra, président de l’Ordre des pharmaciens de Côte d’Ivoire, est alarmante. A l’en croire, dans le secteur pharmaceutique, le marché illicite prend de l’ampleur en Côte d’Ivoire et le phénomène de la contrefaçon gagne du terrain. «Le chiffre d’affaires du marché illicite représente 50 millions de francs CFA par an et concerne un tiers du marché global», a-t-il révélé.

Poursuivant, le président de l’Ordre national des pharmaciens de Côte d’Ivoire a fait savoir que sur le territoire ivoirien, «un médicament sur trois achetés est acheté au marché illicite». Cela renferme de réels dangers pour les patients, a-t-il souligné. «Il y a un impact sanitaire (produits sur dosés ou sous dosés), économique lié à ce phénomène », note le pharmacien.

Toutefois, l’Ordre des pharmaciens ne ménage aucun effort pour venir à bout de la contrefaçon. A cet effet, il initie des actions de sensibilisation auprès de la population mais aussi engage la répression contre les auteurs de contrefaçon (saisie des stocks, arrestation des contrevenants, assèchement des sources d’approvisionnement…).

Signalons que le mardi 4 septembre 2018, plus de 3 tonnes de médicaments falsifiés de qualité inférieure ont été saisies à Adjamé et à Abobo.

Commentaires