Santé

Congo: campagne de dépistage du cancer du col en faveur des femmes du CHU

Congo: campagne de dépistage du cancer du col en faveur des femmes du CHU

Au Congo, près de 1 200 femmes représentant 70% des effectifs des agents du Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville, le plus grand hôpital du Congo, seront soumises trois semaines durant au dépistage du cancer du col de l'utérus considéré comme un véritable problème de santé publique dans le pays.

Cette campagne qui cible exclusivement les femmes évoluant au sein du CHU est la toute première du genre. Les concernées adhèrent pleinement à l'initiative.

« En tant que femme, je pense que se faire dépister est très avantageux parce que si la maladie est découverte à temps, la prise en charge sera normalement faite. Se faire dépister signifie prendre de l'avance sur la maladie », raconte une dame en blouse.

Autant elles sont favorables au dépistage, autant elles recommandent aux jeunes adolescentes de se faire vacciner. La campagne est prévue normalement pour trois semaines.

«  Il s'agit de prendre en charge environ 1 199 dames. On ne peut pas les voir en une seule journée. Aussi, cela se déroulera pendant vingt et un jours », a précisé l'oncologue médical, le docteur Yvon Mabiala, oncologue.

De son côté, Jérémie Mouyokani, directeur général par intérim du CHU prévient.

« La meilleure clé pour améliorer les choses, c'est la prévention mais, si vous n’avez pas et ne construisez pas un programme solide de prévention du cancer du col, on aura toujours d'énormes difficultés », a-t-il souligné.

Entre 2009 et 2018, le Congo a enregistré 887 cas du cancer du col de l'utérus qui représente le deuxième cancer après celui du sein.

Commentaires