Santé

Abidjan: Le vaccin contre la méningite A intègre le PEV de routine dès le 1er août

Abidjan: Le vaccin contre la méningite A intègre le PEV de routine dès le 1er août

Le vaccin contre la méningite à méningocoque A intègre, dès le 1er août, le Programme élargi de vaccination (PEV) de routine et sera ainsi, à compter de la date, disponible, en permanence, dans tous les centres de santé publics pour être administré, gratuitement, aux enfants âgés de neuf mois.

La méningite à méningocoque A est la forme de la maladie responsable des éruptions cycliques d’épidémies dans les pays à risque situés dans ce qui est appelé la ceinture de la méningite, dont fait partie la Côte d’Ivoire. Toute la partie Nord du pays jusqu’à Katiola (un peu plus vers le centre) est localisée dans cette ceinture.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS)  pour éviter la survenue de ces épidémies, quelques fois violentes dans les pays à risque, a développé, en 2009, en partenariat avec  les chefs d’Etat africains, à travers le projet de vaccination contre la méningite (MVP), un vaccin, le « MenAfrivac » qui a été testé efficacement, depuis 2010.

En Côte d’Ivoire, une vaste campagne de vaccination a été déployée, en 2014, dans les 25 districts sanitaires à haut risque du Nord du pays,  avec plus de 95% des populations ciblées immunisées contre la méningite A. L’introduction dans le PEV de routine du « MenAfrivac » vise ainsi à préserver les acquis enregistrés depuis la date, tout en contribuant à la réduction de la morbidité et de la mortalité liées aux méningites dues au méningocoque du groupe A chez les enfants de moins d’un an.

Programme « prioritaire » de l’Etat de Côte d’Ivoire, décliné depuis 1978, le PEV a pour mission l’immunisation des populations vulnérables en particulier les enfants âgés de 0 à 11 mois et les femmes enceintes contre les maladies, les plus mortelles pour cette population cible,  évitables par la vaccination.

La vaccination de routine est celle que peuvent effectuer, gratuitement, tous les jours, dans tous les centres de santé publics, les mères et leurs bébés (de moins d’un an), contre les maladies répertoriées au PEV, suivant le calendrier vaccinal. Ces maladies sont la poliomyélite, la rougeole, la tuberculose, la diphtérie, la coqueluche, la diarrhée à rotavirus, l’hépatite B, la fièvre jaune, la rubéole, le tétanos, la méningite à hémophilus influenzae de type B, la méningite à pneumocoque  et infection respiratoires Aigües (IRA).

La méningite A est la 13ème maladie inscrite. Le vaccin contre est le deuxième qui intègre le PEV en cette année 2018 après celui combiné Rougeole-Rubéole, introduit en janvier.

La cérémonie officielle de l’introduction du vaccin contre la méningite A est prévue le 3 août à Katiola, en présence du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouélé. Le PEV, par ailleurs,  projette, en novembre, une grande campagne contre la méningite A qui va concerner des enfants dont l’âge est compris entre 6 mois et 5 ans. Selon le directeur coordonnateur, Pr Daniel Kouadio Ekra, il s’agit de cibler une population qui n’a pu être touchée par la campagne de 2014, signale-t-on.

Commentaires