Santé

"Choc toxique, stérilité, cancer, les risques des tampons que vous ne saviez certainement pas

Une émission dénommée "Tampon, notre ennemi intime" diffusée mardi dernier sur France 5 a révélé de graves problèmes de santé que peut provoquer l'usage des tampons hygiéniques par les femmes. La toxicité de leur composition tenue secrète par les fabricants serait en cause.

L'émission Tampon, notre ennemi intime, diffusée sur France 5 ce mardi 25 à 20h50, évoque un sujet rarement abordé à la télévision bien qu'extrêmement sérieux. Réalisée par Audrey Gloaguen, le sujet traite des tampons hygiéniques utilisés par les femmes pendant leurs règles. Le problème semble être la façon dont sont fabriqués ces protections périodiques. Leur composition chimique pourrait en effet engendrer de sérieux problèmes de santé pour les utilisatrices.

Dans une interview donnée à Télérama, Audrey Gloagen explique que les tampons sont "une vraie poubelle chimique". Leur composition tenue secrète par les laboratoires pourrait être la cause de syndrome de chocs toxiques (STC) entraînant des problèmes de santé importants voire mortels. Ce syndrome de choc toxique est provoqué par une bactérie très répandue (30 à 50% de la population est porteur sain), appelée le staphylocoque doré. Cet agent infectieux, présent dans le vagin, n'est habituellement pas dangereux. Cependant en cas de baisse des défenses immunitaires, il sécrète la toxine bactérienne TSST-1 qui lorsqu'elle entre en contact avec le sang provoque des infections plus ou moins sévères. Ces dernières peuvent toucher plusieurs organes, dont le foie, les reins ou les poumons.

"Dans les cas de SCT, le staphylocoque doré prolifère grâce aux fibres synthétiques dont il se nourrit. Plus le tampon est absorbant et plus le sang stagne dans le vagin, ce qui augmente le risque de développement de la bactérie", explique la réalisatrice citée par Le Figaro. Elle indique également que le phénomène n'est souvent connu ni des femmes ni des médecins: "certaine femmes font un choc toxique et repartent chez elles sans savoir de quoi elles ont été victimes. Certains gynécologues ne connaissent même pas ce syndrome", ajoute-t-elle.

Il s'agit du premier documentaire français traitant de ce sujet sensible et encore trop méconnu. Il évoque le cas de deux jeunes femmes qui ont frôlé la mort après avoir contracté un de choc toxique. Outre les STC, les chercheurs estiment que le port du tampon peut être la cause de fausse-couche, endométriose, stérilité et cancer.

 

                                                 France Soir

 

Commentaires