Portrait

Kofi Annan, « le réformateur » de l’ONU

Kofi Annan, « le réformateur » de l’ONU

Le monde entier a été frappé par la disparition de Kofi Annan le 21 août 2018. Le diplomate ghanéen qui a occupé le poste de secrétaire général de l’Organisation des nations unies pendant neuf ans est décédé des suites d’une courte maladie. Ce jumeau (il avait une sœur jumelle) a eu un riche parcours qui ne laisse personne indifférent.  

 

 

Quand il poussait ses premiers cris le 8 avril 1938 à Kumasi, dans l’ancienne Côte de l’or (devenue Ghana à la suite de l’indépendance), les parents de Kofi Atta Annan ignoraient sans doute que leur fils serait propulsé à la tête de l’Organisation des nations unies 59 ans plus tard.

Septième secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan a étudié le droit privé à l’université de science et technologie de Kumasi avant de poser ses valises au Macalaster college de Saint Paul des Etats-Unis. Après son baccalauréat en économie, Kofi Anan poursuit ses études à l'Institut de hautes études internationales de l'université de Genève en Suisse (1961-1962) et au Massachusetts Institute of Technology (1971-1972). Il en ressort avec une maîtrise en sciences de gestion.

Une riche carrière internationale

Kofi Annan laisse derrière lui une carrière impressionnante. En 1962, il fait son entrée à l’Organisation mondiale de la santé au département administration et budget. En 1987, le Ghanéen intègre le siège des Nations unies à New York. Il y occupe le poste de sous-secrétaire général à la gestion des ressources humaines et coordonnateur des Nations unies pour les questions de sécurité. Et ce, jusqu’en 1990. A partir de cette date, Kofi Annan dirige le sous-secrétariat à la planification des programmes au budget et à la comptabilité avant de devenir contrôleur.

En 1993, le diplomate ghanéen parvient à se hisser au poste de sous-secrétaire de Boutros Boutros-Ghali alors secrétaire de l’ONU.

Son accession à la tête de l’ONU

Kofi Annan accède à la tête des Nations unies le 1er janvier 1997 malgré l’opposition de la France. En fait, l’homme bénéficiait du soutien des Etats-Unis. Il y demeure jusqu’au 8 mars 2006. Retenons que sous son mandat, ce père de trois enfants s’est insurgé contre la guerre en Irak, entamant la médiation entre les Etats-Unis et Saddam Hussein. Il s’est engagé pour la réorganisation de l’ONU, le développement de la lutte contre le SIDA, la poursuite des efforts de paix au Proche-Orient ainsi que le développement économique et social. Au total, Kofi Annan a travaillé pendant quarante ans au sein de l’ONU. Il a contribué à rendre l'ONU plus présente sur la scène internationale pendant ses deux mandats, de 1997 à 2007.

Reconnu comme un homme de paix, Kofi Annan a reçu le Prix Nobel de la Paix en 2001.

 

Le monde pleure le « réformateur » de l’ONU

A la disparition de Kofi Anan, le 21 août 2018, en Suisse, des hommages dignes de son rang ont été rendus au diplomate ghanéen. «Je suis triste d'apprendre la mort de Kofi Annan, grand leader et réformateur de l'Onu. Il a contribué à rendre ce monde meilleur. Mes pensées et mes condoléances à sa famille», a déclaré Theresa May, Première ministre anglaise.

Vladmir Poutine a salué «la sagesse et le courage» du septième secrétaire général des Nations unies. «J'ai sincèrement admiré sa sagesse et son courage, sa capacité à prendre des décisions réfléchies même dans les situations les plus complexes et critiques. Son souvenir restera à jamais dans le cœur des Russes », a-t-il déclaré.

Barack Obama s’est souvenu de «son intégrité, sa détermination, son optimisme et son sens de notre humanité partagée».

«Il a considérablement contribué au renom de notre pays par sa position, par sa conduite et son comportement dans le monde», s’exprimait le président ghanéen Nana Akufo-Addo.

Kofi Annan sera inhumé le 13 septembre 2018 au Ghana.

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires