Politique

Visite aux Etats-Unis du Premier ministre éthiopien, une première

Visite aux Etats-Unis du Premier ministre éthiopien, une première

Pour la première fois, le Premier ministre éthiopien est aux Etats-Unis. Abiy Ahmed réalise depuis jeudi une visite de six jours à Washington, Los Angeles et Minneapolis. Un déplacement pour rencontrer notamment la diaspora éthiopienne, importante dans ce pays, et l’encourager à rentrer pour participer aux importantes réformes que le chef du gouvernement a lancé. Abiy Ahmed qui continue d’engranger les succès.

A peine arrivé, Abiy Ahmed a de nouveau marqué des points. Le Premier ministre a assisté à la réconciliation de l’église chrétienne éthiopienne. Séparés depuis 27 ans, les deux synodes rivaux ont scellé leur rapprochement dans un hôtel de Washington, en présence du chef du gouvernement, dont on dit qu’il a permis d’accélérer les négociations en cours depuis des années.

Abiy Ahmed a également rencontré la diaspora. Les Ethiopiens installés aux Etats-Unis seraient 250 000, deuxième communauté africaine du pays, selon le Migration Policy Institute.

Le Premier ministre essaie de convaincre ses compatriotes de rentrer en Ethiopie et d’enrayer le phénomène de fuite des cerveaux. « Ensemble nous devons réussir », a-t-il déclaré lors d’une réception à l’ambassade. Sa visite américaine a d’ailleurs été baptisée « Briser les barrières et construire des ponts ».

Fermeture de prisons, libération de prisonniers politiques ou encore rapprochement avec l’Erythrée : le chef du gouvernement mène des réformes spectaculaires depuis son arrivée, ce qui pourrait rassurer les nationaux ayant quitté le pays.

Abiy Ahmed cherche donc de nouveau à rassembler. Il a même rencontré à Washington Berhanu Nega, l’opposant et co-fondateur de l’ancien groupe rebelle Patriotic Ginbot 7. Une nouvelle illustration de sa politique de la main tendue.

Commentaires