Politique

Véhicules frauduleusement immatriculés/ Bruno Koné : « Nous n’avons pas envie d’anticiper »

Véhicules frauduleusement immatriculés/ Bruno Koné : « Nous n’avons pas envie d’anticiper »

S’il y a une affaire qui défraie actuellement la chronique en Côte d’Ivoire, c’est bien celle des véhicules frauduleusement immatriculés. Ce mercredi 23 mai 2018, la question a été abordée par Bruno Koné qui était face aux journalistes.  

 

Comme il est de coutume après le Conseil des ministres, Bruno Nabagné Koné s’est retrouvé face aux journalistes pour la conférence de presse. Le sujet brûlant de l’immatriculation frauduleuse de véhicules a été soulevé par un confrère. Là-dessus il faut savoir que, selon le porte-parole du gouvernement, « une procédure judiciaire a été ouverte ».

Notons que l’hebdomadaire ivoirien L’Eléphant déchaîné a publié en début de semaine une liste de personnalités dont les véhicules auraient été frauduleusement immatriculés. « Nous n’avons pas envie d’anticiper. Pour ce genre d’opération, on a recours à un transitaire. Les enquêtes vont situer les responsabilités. Il ne nous appartient pas de nous prononcer avant la fin des enquêtes », a noté le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste.

Commentaires