Politique

Un proche de Soro lâche : « Les partis politiques doivent quitter la CEI »

Un proche de Soro lâche : « Les partis politiques doivent quitter la CEI »

La Commission électorale indépendante (CEI) est au centre de débats. Sa légitimité est contestée par l’opposition qui avait d’ailleurs organisé une marche dans ce sens. Sur les ondes de RFI, Méité Sindou, conseiller de Guillaume Soro, a indiqué que « les partis politiques doivent quitter la CEI ».  

 

Méité Sindou qui participait à l’émission « Le débat africain », animé par Alain Foka, est formel : « la CEI actuelle ne peut arbitrer les élections de 2020. » Ce proche du président de l’Assemblée nationale reste convaincu que la Commission électorale indépendante dans sa composition actuelle n’est pas à mesure de conduire les élections présidentielles de 2020.

A l’en croire, l’idéal serait que les partis politiques quittent la CEI. « Les partis politiques doivent quitter la CEI. La CEI doit redevenir une instance totalement technique avec des pôles de compétences forts », a lancé Méité Sindou.

Notons que sur ce sujet, l’opposition ivoirienne a fait entendre sa voix le 22 mars 2018 en initiant une marche de protestation. Réunis au sein de la plate-forme EDS (Ensemble pour la démocratie et la souveraineté), les opposants dénonçaient la CEI qu’ils qualifient de « illégale » et « illégitime ». A l’issue de ce mouvement, des manifestants avaient été arrêtés pour troubles à l’ordre public puis condamnés à 12 jours de prison et 5 ans d’interdiction de droits civiques.

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires