Politique

Togo: des propositions pour une sortie de crise

Togo: des propositions pour une sortie de crise

L'opposition togolaise assouplit sa position et fait des propositions pour une sortie de crise dans le pays.  

La Coalition de l'opposition propose l'ouverture d'une période de transition qui va permettre au président Faure Gnassingbé d'aller au terme de son troisième mandat, à condition qu'il ne se présente plus en 2020.

L'opposition a soumis cette nouvelle feuille de route au facilitateur du dialogue togolais le président Ghanéen Nana Akufo-Addo, de passage à Lomé.

La proposition d'ouverture d'une période de transition allant jusqu'en 2020 fait partie des concessions soumises par la coalition de l'opposition au facilitateur Nana Akufo-Addo.

L'opposition précise que cette période transitoire sera mise à profit pour réglé la question des reformes constitutionnelle et institutionnelles, pomme de discorde entre les protagonistes de la classe politique togolaise.

Le rétablissement intégral la constitution de 1992 et le départ immédiat du Président Faure Gnassingbé constitue jusqu'alors, les principales revendications de l'opposition.

Membre de la coalition des 14 partis de l'opposition, Aimé Thcabouré GOGUE fait remarquer que la proposition d'ouvrir une période de transition ne signifie une admission par l'opposition de la candidature du Président Faure Gnassingbé en 2020

L'opposition martèle qu'elle n'entend signer aucun accord permettant au Président Faure Gnassingbé de se porter candidat à sa propre succession en 2020.

Le parti au pouvoir de son côté rejette toute idée de révision constitutionnelle visant à empêcher Faure Gnassingbé de briguer un quatrième mandat à la tête du pays.

Des positions inconciliables qui ont obligé le facilitateur Nana Akufo-Addo à suspendre à nouveau le dialogue, estimant que les deux camps avaient besoin de plus de temps pour apprécier et étudier les diverses proposition de sortie de crise.

Commentaires