Politique

Togo: des gendarmes attaquent un cortège des leaders de l'opposition

Togo: des gendarmes attaquent un cortège des leaders de l'opposition

Le cortège des leaders de la coalition des 14 partis politiques de l'opposition togolaise qui se rendait au lieu de départ des manifestations a été pris à partie, mercredi après-midi à Lomé, par des éléments de la gendarmerie, a constaté APA.

Il s'agit d'une délégation composée de Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l'opposition, de Brigitte Adjamagbo Johnson, coordonnatrice de la coalition, et de Nicodème Habia, président du parti Les Démocrates. 

« Un gendarme cassait la vitre de Monsieur Fabre, pendant que l'autre s'est mis en position de tirs. Il aurait tiré s'il n'avait pas été tamponné par un taximan, ce qui a permis à la voiture de se degager», raconte un membre de la délégation.


M. Habia est sorti légèrement blessé de l’incident.

« Ce qui s'est passé aujourd'hui est une tentative d'assassinat. Mais ça ne nous fait rien. A la limite, ça nous galvanise. Nous n'allons pas nous soumette à leur interdiction. Nous allons toujours manifester», a réagi Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l'opposition, annonçant du coup une plainte contre les auteurs de l’attaque.

« Nous continuerons les manifestations demain et samedi et nous verrons ce qui se passera», a lancé Me Paul Apevon des FDR, parti membre de la coalition.

L’opposition togolaise organise des manifestations du 11 au 14 avril 2018 pour, entre autre, exiger le retour à la Constitution de 1992. Ces manifestations sont interdites par le Gouvernement qui a déployé tôt ce mercredi matin des forces de l'ordre dans des points stratégiques de la capitale, et à l'intérieur du pays.

 

Commentaires