Politique

Tiken Jah Fakoly : «Je suis déçu par la gouvernance de Ouattara, Le RHDP est un complot contre les Ivoiriens»

Tiken Jah Fakoly : «Je suis déçu par la gouvernance de Ouattara, Le RHDP est un complot contre les Ivoiriens»

Ce mardi, à sa résidence de Yopougon, Tiken Jah a animé une conférence de presse pour se prononcer sur l’actualité socio-politique. L’homme connu pour ne pas mâcher ses mots n’a pas fait de quartier.

 

 

« Il y a trop de corruption, d’injustice et d’inégalité au pays », lâche-t-il avec un ras-le-bol mal dissimulé.

Face à la presse, la reggae star ivoirienne avoue être inquiète, notamment, quant à l’absence de la société civile ivoirienne du débat politique. Un cas isolé dans sous-région.  

« Notre société civile ne fait pas son travail. Aussi nos chefs coutumiers et religieux doivent mériter leurs salaires et sortir de leur palais pour dire à nos dirigeants qu’il n’est pas possible que le pays retombe dans la crise », estime le descendant de Fakoly.

Concernant les dirigeants, pour Tiken Jah, le RHDP, coalition au pouvoir,  n’est ni plus ni moins qu’ « un complot contre les Ivoiriens ». « On a l’impression que le groupe s’est construit pour partager le gâteau depuis leur arrivée au pouvoir. Des ministres sont incompétents mais ils ne sont pas remplacés car c’est le président Ouattara ou Bédié qui les ont nommés. Si on continue comme cela, nous n’avancerons pas », regrette-t-il.

Et l’auteur de « Dernier appel » de poursuivre : « Je suis déçu par la gouvernance de Ouattara non seulement parce que la corruption a pris le dessus (...) Le bilan du président Ouattara est celui de Bédié. Ils ont mis des gens à des places qu’ils ne méritent pas ».

Pour l’artiste qui soutenait encore en 2010 le candidat Ouattara, si le PDCI veut revenir au pouvoir, il doit promettre mieux que le RDR.

Autre sujet abordé, la situation des “pro-Gbagbo’’ emprisonnés.

« Il faut libérer les prisonniers politiques ou qu’on dise exactement ce qu’ils ont fait car la population est dans le flou », explique Tiken Jah. De son avis, les seuls responsables et qui devraient donc être seuls à être entre les mains de la justice sont Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé et Simone Ehivet Gbagbo.

 

 

Commentaires