Politique

Sur les réseaux sociaux, Marion Maréchal gomme «Le Pen» de son nom

Sur les réseaux sociaux, Marion Maréchal gomme «Le Pen» de son nom

Marion Maréchal ne s'appelle plus Le Pen sur les réseaux sociaux. L'ancienne députée, officiellement retirée de la vie politique, porte désormais le nom de l'homme qui l'a élevée : Samuel Maréchal. Une décision qui interroge.  

Sur Facebook et sur Twitter, celle qui s'appelait encore mercredi « Marion Le Pen » se nomme désormais « Marion Maréchal ». Dans l'entourage de l'ancienne députée FN du Vaucluse, on présente cette décision comme celle d'une femme qui revendique le droit à un retour à la vie civile, à une forme d'anonymat alors qu'elle s'apprête à lancer une école de sciences politiques.

Mais Marion Maréchal sait qu'en gommant Le Pen de son nom, elle relance la question de ses ambitions. Est-ce un pas de plus vers une retraite politique ou au contraire une manière de prendre ses distances avec sa famille pour mieux revenir, sans traîner ce patronyme comme « un poids », aux dires d'un responsable politique ? La principale intéressée ne répond plus à la presse depuis plusieurs mois.

Au sein du Front national, on observe en tout cas avec circonspection l'activisme de la nièce de Marine Le Pen. Après son apparition remarquée en février au congrès des conservateurs américains, Marion Maréchal participera à la fin du mois à un colloque sur Mai-68 avant d'inaugurer son académie lyonnaise. « C'est vrai que cela commence à ressembler à une vraie stratégie politique », s'inquiète un cadre du parti d'extrême droite.

Commentaires