Politique

Soro confirme, Ouattara n’a pas droit à un 3e mandat

Soro confirme, Ouattara n’a pas droit à un 3e mandat

Le président de la Côte d’Ivoire M. Alassane Ouattara pourrait renoncer à briguer un 3e mandat. Soro Guillaume qu’il a rencontré avant le départ au Canada de ce dernier a affirmé lors d’un échange avec les Ivoiriens résidents dans ce pays que la constitution ivoirienne limitait bien les mandats à deux.

Le Président ivoirien Alassane Ouattara avait volontairement semé le doute dans les esprits sur son avenir politique à la tête de son pays. Le chef de l’État ivoirien confiait dans une interview à Jeune Afrique, que la nouvelle constitution lui permettait de postuler pour un troisième mandat. Il avait aussi ajouté qu’il communiquerait sa décision au moment venu sans écarter la possibilité d’aller à l’encontre de ses principes si la situation du pays l’y obligeait.

Ce propos du président avait provoqué une véritable levée de boucliers puisque l’opposition et son allié le PDCI RDA se sont empressés de lui expliquer les textes de cette constitution qui limitent bien le mandat présidentiel à 2. Maurice Kakou Guikahué avait expliqué que lorsque la nouvelle constitution ne contredit pas un article contenu dans l’ancienne, l’interprétation demeure. De ce fait là, le chef de l’État n’a pas droit à une troisième candidature.

Guillaume Soro s’est récemment rendu au Canada dans le cadre d’une mission parlementaire. Juste avant de monter dans l’avion, il avait été reçu par le Président Alassane Ouattara à sa résidence de la Riviera. De tous les sujets abordés lors de cette rencontre, on sait désormais qu’il a aussi été question de la candidature du président. Et le PAN croit savoir que dans son adresse à la nation ivoirienne du 6 aout prochain, le président pourrait annoncer la bonne nouvelle.

Soro Guillaume se prononce sur l'affaire du troisième mandat

Répondant à une question d’un Ivoirien de la diaspora, Soro Guillaume a déclaré : « Dans la constitution, il est bien écrit que c’est deux mandats… Le président a dit qu’il fera un discours, le 6 aout, par lequel il va rassembler la nation. Donc moi je lui fais confiance sur ce point-là. Avant de venir ici j’ai vu le Président. Quand je parler avec lui… bon comme il ne m’a pas autorisé à dire ce qu’on s’est dit, c’est difficile. Mais je pense que le 6 il peut y avoir de bonnes nouvelles. »

Avec la levée de boucliers provoquée par son propos douteux sur une troisième candidature, une annonce pouvant ramener le calme ne devrait être que son renoncement à une troisième candidature.

Lors de cette même rencontre avec les Ivoiriens du Canada, Guillaume Soro a pris le contre-pied du camp présidentiel sur la réconciliation nationale. Selon lui, tous les prisonniers liés à la crise post-électorale doivent être libérés. « C’est mon souhait. Je n’ai demandé à personne d’être d’accord avec moi, mais je souhaite que les prisonniers soient libérés. Maintenant si on doit m’insulter pour ça, qu’on m’insulte », a-t-il lancé.



afrique-sur7.fr

Commentaires