Politique

Simone Gbagbo dit « Merci » à Ouattara et invite les Ivoiriens à accepter de « pardonner »

Simone Gbagbo dit « Merci » à Ouattara et invite les Ivoiriens à accepter de « pardonner »

Hier, Samedi 25 août, Simone Gbagbo s’est exprimée sur sa libération de prison et son amnistie par le chef de l’Etat. L’ex-première Dame de Côte d’Ivoire a remercié le président Alassane Ouattara, pour l’acte posé en sa faveur et celles des autres détenus politiques. Elle invite ensuite le peuple Ivoirien à accepter de pardonner.

 «Quand l'Éternel agit, il passe par un homme ou il passe par des hommes. C'est pourquoi, vous me permettrez de remercier Alassane Ouattara, Président de la Côte d'Ivoire», a déclaré Mme Gbagbo qui dit « croire fermement que Dieu a incliné le cœur de M. Ouattara pour que nos portes de prisons s'ouvrent et que nous sortions (...) ».

L'épouse de Laurent Gbagbo s'exprimait lors d'une rencontre de  «remerciement à Dieu»  dans son village natale de Moossou  (40 kilomètres au Sud-Est d'Abidjan).

Mme Gbagbo a également remercié la ville d’Odienné, au Nord-Ouest du pays où elle a été détenue pendant plus de trois ans. « J’y ai vécu pendant trois ans et demi dans la maison du Général Youssouf Koné. Je n’ai jamais été malade. Remerciement au ministre Diakité Coty qui a été mon élève et qui m’a traité comme on traite sa maman pendant qu’il était Maire (ndlr, de la commune d’Odienné) », a-t-elle expliqué.

L’ex-Première dame a également dit  « merci au couple Burkinabè qui a pris soin de moi malgré les menaces de quelques personnes ».

 Au plan sécuritaire, elle a remercié les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) commises à sa sécurité. « J’ai eu la chance d’avoir à Odienné ma sécurité confiée à  des FRCI. Ils ont bien veillé sur moi », a-t-elle souligné à ce propos.  « Acceptons de pardonner. Dieu nous aime et a besoin du peuple de Côte d’Ivoire », a conclu Mme Gbagbo.

C'est le 06 août dernier, dans une adresse à la nation à la veille du 58è anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire que le président ivoirien Alassane Ouattara a pris une ordonnance pour amnistier environ 800 personnes en détention en lien avec  la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011

 

avec APA

Commentaires