Politique

Sénatoriales 2018: Le Gbêkê aux mains des indépendants

Sénatoriales 2018: Le Gbêkê aux mains des indépendants

A l'issue des sénatoriales du 24 mars dernier, la région du Gbêkê est tombée aux mains des indépendants. La liste RHDP donnée favorite, n'aura pas tenu les pronostics. Avec 88,71% des suffrages exprimés, la liste indépendante « Union pour des collectivités dynamiques, espoir pour le développement local », conduite par l'ex-ministre Alain Cocauthrey et Koumoin Réné, maire de Diabo  aura été sans pitié.

 

Au lycée classique de Bouaké, centre de vote de la région du Gbêkê (au centre du pays), 310 grands électeurs étaient convoqués ce samedi 24 mars pour élire leurs représentants à la future Chambre haute du Parlement ivoirien.

Selon des chiffres officiels, 275 votes ont été effectivement enregistrés dont 09 bulletins nuls et 04 bulletins blancs, lors d’un scrutin sans accroc.

Au final, à l'issue de la compilation des résultats, c'est la liste « Union pour des collectivités dynamiques, espoir pour le développement local », menée par l'ex-ministre de l'Industrie et de la Promotion du secteur privé Alain Cocauthrey, qui aura su faire la différence avec 157 voix contre 105 pour le Rassemblement des houphoüetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) qui reconnait d'ailleurs sa défaite.

« Le résultat final donne vainqueur la liste des indépendants. Je les félicite pour leur bon résultat », a déclaré un membre de la direction de campagne de la liste du RHDP dans le Gbêkê, à nos confrères de Fratmat.info.

Pour lui la débâcle dans une région “normalement’’ acquise résulte d’un manque de franchise entre responsables et cadres de l’union politique : « Ils n'ont pas joué franc jeu avec les consignes données par la direction du RHDP. C'est dommage car c'est le RHDP qui sort affaibli de cette élection », poursuit le site du quotidien ni neutre ni partisan.

 

 

Commentaires