Politique

Sénat : pourquoi l’élection d’Ahoussou Jeannot n’est pas une surprise

Sénat : pourquoi l’élection d’Ahoussou Jeannot n’est pas une surprise

Ahoussou Kouadio Jeannot a été porté à la tête du Sénat le jeudi 5 avril 2018 lors d’une élection qui s’est tenue à Yamoussoukro. A y regarder de près, ce plébiscite (il a obtenu 99% du suffrage) de l’ex Premier ministre ne devrait pas surprendre.  

 

Il y a bien longtemps que le nouveau président du Sénat séjourne dans le cercle des décideurs. Ahoussou Jeannot, cadre du PDCI, a toujours fait partie du pouvoir depuis l’avènement d’Alassane Ouattara à la tête de l’Etat en avril 2011. L’avocat a été nommé Premier ministre le 13 mars 2012 et a occupé ce poste jusqu’au 14 novembre 2012. Il a avait auparavant été ministre d`Etat, Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, ministre délégué dans les fonctions de ministre de la Construction, de l’Urbanisme et de l’Habitat etc. Ce père de six enfants est donc un habitué des affaires de l’Etat et il demeure très proche de Bédié et Alassane Ouattara.

Sur le plan politique, le PDCI détient la vice-présidence de la République. L’Assemblée nationale est dirigée par un cadre du RDR, notamment Guillaume Soro. Il était donc normal que le fauteuil de président du Sénat revienne à une personnalité du parti doyen. Ahoussou Jeannot qui parvient parfaitement à surfer entre Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara a très vite obtenu les faveurs du chef de l’Etat. Le natif de Raviart (sous-préfecture de Tie-Diékro) n’est-il pas un fervent défenseur du parti unifié ? Si le Sénat devait tomber entre les mains de son allié, Alassane Ouattara préférait confier cette institution à Ahoussou Jeannot. Le président de la République en a discuté en privé avec l’avocat.

« Le Sénat va contribuer à prendre en compte les problèmes des populations à la base puisque nous sommes l‘émanation des collectivités territoriales », a dit le tout nouveau président du Sénat suite à son élection.

Commentaires