Politique

Selon George Weah, le Liberia a un besoin urgent d’électricité

Selon George Weah, le Liberia a un besoin urgent d’électricité

Le président libérien, George Weah a déclaré jeudi, à Abidjan que son pays a un "besoin urgent en electricite", lors d’une visite à la Compagnie ivoirienne de production électrique (CIPREL) avec le ministre ivoirien de l’industrie, Thierry Tanoh.

"Depuis un mois que nous sommes aux affaires, nous avons constaté que l’un des besoins urgents des Libériens est d’avoir l’électricité dans chaque ménage", a fait savoir M. Weah, précisant que "La consommation actuelle d’électricité du Liberia est de 83 Méga-Watts".

Elu au second tour des élections présidentielles du 26 décembre 2017 avec 61,5 % des voix, George Weah, a succédé à l’économiste Ellen Johnson Sirleaf, arrivée au terme de son deuxième et dernier mandat constitutionnel.

Après plusieurs années de guerre civile ayant semé le chaos, qui a fait d’énormes dégâts humains, matériels et a freiné le développement du pays, George Weah a hérité d’un pays en pleine reconstruction, et doit relever les défis qui se présenteront au cours de son mandat.

L'ancien international footballeur a soutenu que son pays "veut atteindre 500 Méga-Watts, d’ici fin 2019", et a estimé que "la Côte d’Ivoire a les capacités nécessaires pour l’aider le pays frère à combler ce déficit énergétique au Liberia"

Le ministre ivoirien de l’industrie, a, quant à lui annoncé au chef de l'Etat libérien, la construction à partir de la Côte d’Ivoire, "d’une ligne de transport d’électricité qui alimentera le Liberia, la Guinée, et la Sierra Leone".

"Ce projet fait partir d’un programme d’expansion de la production électrique de la Côte d’Ivoire, mais également de démonstration de la capacité d’absorption du Liberia et les autres pays, qui devront transporter cette énergie jusque dans les villes de consommation", a-t-il indiqué.

George Weah, qui est en Côte d’Ivoire depuis mercredi, pour un séjour officiel de deux jours a manifesté son désir de voir se développer la coopération entre les deux pays afin de "les faire avancer".



afrique-sur7.fr 

Commentaires