Politique

Sarkozy: "Je suis accusé sans aucune preuve matérielle"

Sarkozy:

Face aux juges, Nicolas Sarkozy a dénoncé les "calomnies" et la "manipulation" du clan Kadhafi à son encontre.   

Pendant plus de 24 heures de garde à vue, Nicolas Sarkozy a tenté de se défendre. "Je suis accusé sans aucune preuve matérielle par les déclarations de M. Kadhafi", a-t-il lancé, selon des propos rapportés par le Figaro.

Point par point, l'ancien président a essayé de convaincre les juges de son innocence dans l'affaire des soupçons de financement libyen de sa campagne électorale de 2007. Il a notamment dénoncé les "calomnies" de Mouammar Kadhafi et de sa famille, et accusé Ziad Takkiedine, qui l'a mis en cause plusieurs fois dans cette affaire, de "mensonges".

"Les faits dont on me suspecte sont graves, j'en ai conscience", a dit Nicolas Sarkozy. "Mais si comme je ne cesse de le proclamer avec la plus totale constance et la plus grande énergie, si c'est une manipulation du dictateur Kadhafi ou de sa bande, ou de de ses affidés, dont Takieddine fait à l'évidence partie, alors je demande aux magistrats que vous êtes de mesurer la profondeur, la gravité, la violence de l'injustice qui me serait faite."

L'ancien chef de l'Etat estime avoir "déjà beaucoup payé pour cette affaire." J'ai perdu l'élection présidentielle de 2012 à 1,5%. La polémique lancée par Kadhafi et ses sbires m'a coûté ce point et demi." Il affirme que les accusations de Ziad Takkiedine ont coïncidé avec le débat des candidats de la primaire de la droite: "J'ai perdu la primaire et les déclarations de M. Takieddine n'y sont pas pour rien", dit-il. 

Commentaires