Politique

Salva Kiir accorde l'amnistie aux rebelles

Salva Kiir accorde l'amnistie aux rebelles

Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, a accordé une amnistie générale aux rebelles, y compris à son rival Riek Machar.

L'information a été relayée par la Société sud-soudanaise de radiodiffusion (South Sudan Broadcasting Corporation).

Un décret présidentiel lu à la télévision d'Etat indique que le président Kiir avait accordé une amnistie générale au "dirigeant du SPLM-OI (Mouvement d'opposition du peuple soudanais), Dr Riek Machar Teny, et à d'autres groupes qui s'opposaient au gouvernement de la République du Soudan du Sud de 2013 à ce jour ".

Cette annonce intervient quelques jours après que le gouvernement et les groupes rebelles ont signé un accord de partage de pouvoir à Khartoum, la capitale soudanaise, pour mettre fin à une guerre civile de près de cinq ans qui a fait des dizaines de milliers de personnes.

Des combats ont éclaté en décembre 2013 après les accusations du président Salva Kiir contre Riek Machar, au sujet d'un coup d'État qu'il aurait fomenté.

Riek Machar a nié ces accusations, mais il a ensuite mobilisé des troupes pour combattre le gouvernement après son limogeage de son poste de vice-président.

Les belligérants du Soudan du Sud ont également signé des accords de sécurité dans le cadre d'un processus de paix en cours, négocié sous l'égide de l'IGAD, une organisation de plusieurs pays de la région.


 
Commentaires