Politique

RHDP, Alternance 2020 : Comment Bédié a mis tout le monde au pas

RHDP, Alternance 2020 : Comment Bédié a mis tout le monde au pas

Les militants du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) ont religieusement écouté Bédié le 17 septembre dernier. Et de l’avis des observateurs de la vie politique Ivoirienne, ce dernier a répondu aux attentes à travers son discours.  

« Je suis totalement satisfait de Bédié qui s’est exprimé en véritable chef. Il a mis tout le monde au pas avec des propos dignes de l’aîné qu’il est censé être ». C’est l’avis d’un responsable de la société civile Ivoirienne sur le discours prononcé par Henri Konan Bédié le 17 septembre dernier. Des milliers de personnes ont pris d’assaut l’espace HKB de Daoukro pour assister à la commémoration de l’an trois de l’appel de Daoukro. C’est aussi l’avis des cadres des partis membres de la coalition au pouvoir avec lesquels nous avons échangé. Eux qui se sont dits soulagés que le ‘’Sphinx’’ ait « mis les points sur les i », selon leurs propres termes sur le renforcement de la cohésion au sein de leur coalition, sur le débat relatif à l’alternance en 2020.

Le président du présidium a ‘’tué’’ les ambitions désordonnées.

Par rapport aux débats sur l’alternance en 2020, Bédié a fustigé l’attitude de ceux qui se sont engagés dans des discussions vaines et stériles qui mettent à mal la cohésion au sein de l’alliance et la paix de du pays, au dam des instructions données par Ouattara et par lui-même. Selon les observateurs, ces propos s’adressent à l’ensemble des cadres des partis membres du RHDP que Bédié a voulu recadrer. L’objectif étant qu’ils se concentrent sur la gouvernance de leur porte-flambeau qui n’est autre qu’Alassane Ouattara. Les propos du ‘’Sphinx’’ s’adressent surtout aux cadres qui, au sein de leurs partis, ne se conduisaient que dans la perspective de cette alternance qui devrait leur permettre de succéder à Alassane Ouattara à la tête de la Côte d’Ivoire. « C’est la raison pour laquelle je crois devoir donner quelques indications relatives à cet appel ». Bédié a donc souhaité que les cadres et les militants du RHDP désarment leurs plumes et leurs langues, taisent leurs querelles de clocher, leurs verbiages creux et leurs dérives langagières pour aller vers un seul objectif, qui est selon lui le renforcement du RHDP.Par des mots dures mais jugés opportuns, le président du présidium du RHDP a ‘’tué’’ les ambitions désordonnées dont l’expression créait la chienlit au sein de sa coalition tout en mettant les Ivoiriens face à leur responsabilité. Le ‘’Sphinx’’ a surtout levé les équivoques sur les rumeurs de mésentente entre lui et Ouattara, à travers des images saluées par le nombreux public ainsi rassuré.

Le ‘’Sphinx’’ a joué son rôle d’aîné

Les militants du RHDP sont contents de leur président qui joué selon eux son rôle de l’aîné qui s’exprime sans hypocrisie et sans faux-fuyants. Qui n’utilise par la langue de bois là où il urge de tenir un langage franc pour montrer la voir à suivre. Sans complexes, sans peur et sans risque d’être confondu parce que se sachant dans le vrai, Bédié a dit la vérité aux militants et aux cadres des partis membres de sa coalition. Dépositaire du colossal héritage légué par le père fondateur Félix Houphouët-Boigny, le ‘’Sphinx’’ a justifié son rang et la grande confiance en lui placée par les siens. Par ailleurs président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Bédié a aussi démontré son amour pour la Côte d’Ivoire dont la stabilité était en train d’être éprouvée par les déclarations tapageuses et par les attitudes des cadres aux ambitions désordonnées.

 

Bédié saisi la main tendue de Ouattara

L’un des moments forts de l’allocution de Bédié a été la mise au point faite relativement à ses relations avec Alassane Ouattara. Le président d’honneur du RDR avait démenti les rumeurs de mésentente entre lui et Bédié lors de la clôture du 3è congrès de son parti le 11 septembre 2017. Afin de mettre en évidence leur obligation de s’entendre, Ouattara avait même reconnu que leurs dissensions antérieures avaient eu des répercussions catastrophiques sur la Côte d’Ivoire. Cette main tendue du N°1 Ivoirien a été solidement saisie par le ‘’Sphinx’’. « Je tiens à rappeler que dans un couple ou dans une alliance, il y a toujours des hauts et des bas. Une anecdote bien de chez nous apprend que la langue et les dents se trouvent dans une même cavité, la bouche ; il arrive aux dents, de temps à autre, de mordre la langue qui ne sort pas pour autant de cette cavité. C’est la nature des choses. C’est pourquoi, nous devons tous désarmer nos plumes et nos langues, taire nos querelles de clocher, nos verbiages creux et nos dérives langagières, pour aller vers un seul objectif, celui de renforcer notre alliance, le RHDP pour assurer la paix que nous a léguée le père de la nation, le Président Félix Houphouët–Boigny ».C’est en ces termes que Bédié a confirmé l’excellence de ses relations avec Ouattara, nonobstant les frictions récemment enregistrées au sein de leur coalition commune. Afin de bloquer définitivement les réflexes des semeurs de discorde prompts à professer la chienlit en temps de paix, il en a profité pour corser les directives par lui données le 28 mars 2017 dans le sens de la cohésion nationale par rapport à l’alternance en 2020. Le ‘’Sphinx’’ est revenu aux fondamentaux de la philosophie du père fondateur basée sur l’union, le dialogue et la paix. Conscient de son rôle d’aîné qui requiert tolérance et endurance. Afin de veiller sur l’héritage du ‘’vieux’’ et de contribuer à l’émergence de la Côte d’Ivoire, Bédié s’affiche comme le point convergent à même d’apaiser les esprits et de conduire les siens vers un minimum consensuel acceptable par tous.

Commentaires