Politique

RHDP : la surprenante volte-face de Bédié

RHDP : la surprenante volte-face de Bédié

Henri Konan Bédié a accordé un entretien à RFI le jeudi 19 avril 2018. Contre toute attente, à moins d’une semaine de la signature de l’accord portant création du parti unifié, l’ex président ivoirien a annoncé qu’en 2020 le PDCI aura bel et bien un candidat aux présidentielles.  

 

D’entrée, Henri Konan Bédié a reconnu que le document paraphé par lui et Alassane Ouattara « fait l’objet de commentaires passionnés ». C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le chef de file du Parti démocratique de Côte d’Ivoire a précisé que ce document est un « accord politique intervenu entre les partis membres du RHDP et non un manifeste annoncé précédemment ».

A ceux qui craignaient une disparition du PDCI, M. Bédié s’est voulu rassurant. « Cet accord politique ne signifie nullement la dissolution du PDCI-RDA auquel j’ai souhaité une longue et longue vie », s’est-il exprimé.

Mais  où le « Sphinx » de Daoukro a surpris plus d’un, c’est à propos des élections présidentielles de 2020. Henri Konan Bédié a clairement indiqué que son parti aura un candidat. «Par ailleurs le PDCI présentera, en RHDP, un candidat en 2020. Un candidat à l’élection présidentielle de 2020 en souhaitant l’appui de ses alliés compte tenu des sacrifices qu’il a consentis pour les uns en 2010 et 2015 ; mais cela est en discussion avec les alliés », a clamé celui qui a dirigé la Côte d’Ivoire de 1993 à 1999. Henri Konan Bédié remet donc le couvert en ce qui concerne l’alternance politique.

A ce sujet, « N’Zuéba » n’a pas le soutien du Rassemblement des républicains. Dans le camp d’Alassane Ouattara, l’on estime qu’il n’existe aucun accord portant sur une quelconque alternance. « Je n’ai pas entendu,-sans doute parce que j’ai pu être distrait à un moment ou à un autre,-le président Henri Konan Bédié subordonner son appel à une quelconque condition, notamment ce que vous appelez l’alternance en faveur du PDCI en 2020. Je ne l'ai pas entendu », avait déclaré Cissé Bacongo, un cadre du RDR.

Il est clair que ce revirement d’Henri Konan Bédié alimentera les discussions au niveau de la rue Lepic.

 

 

 

Commentaires