Politique

Réforme de la CEI : des organisations de la société civile et des partis politiques remettent leurs propositions au ministre Sidiki Diakité

Réforme de la CEI : des organisations de la société civile et des partis politiques remettent leurs propositions au ministre Sidiki Diakité

Dans le cadre du réexamen de la composition de la Commission électorale indépendante (CEI) voulu par le Président de la République, Alassane Ouattara et dont les discussions avec les acteurs politiques et ceux de la société civile ivoirienne sont conduites par le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, le ministre de l’intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité, a commencé à recevoir les propositions des Organisations de la société civile (OSC) et partis politiques.


Après deux (02) semaines pour élaborer leurs contributions et les déposer au ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, ce sont cinq (05) grandes plateformes de la société civile que sont la POECI (Plateforme des Organisations de la Société civile pour l’Observation des Election en Côte d’Ivoire), PEACE (Plateforme des Organisations de la Société civile pour des Elections Apaisées, Crédible et Équitable en Côte d’Ivoire), la Plateforme Panafricaine des Femmes et des Jeunes pour la Paix, la Démocratie et la Gouvernance; la CSCI (Convention de la Société civile Ivoirienne) et le GERDES: Groupe d’Etude et de Recherche sur la Démocratie, le Développement Economique et Social en Afrique section Côte d’Ivoire qui sont venus remettre leurs contributions au débat sur la réforme de la CEI ouvert depuis le 21 et 24 janvier 2019 dernier.

Les réflexions remises ce jour au ministre Sidiki Diakité en plus des propositions sur la composition de la Commission électorale indépendante (CEI) ont, selon l’iman Koné Ibrahima de la POECI et porte-parole de la présente rencontre, également portées sur la réforme du code électorale.

En recevant les propositions, le ministre de l’intérieur et de la sécurité, a réitéré l’engagement du gouvernement et la volonté du Président ivoirien, Alassane Ouattara, à œuvrer pour consolider la paix et la stabilité du pays. » En 2015 après la fin du cycle électorale, le Président de la République avait déjà affiché sa volonté de faire droit pour procéder à une révision des textes pour consolider la paix et la cohésion » a-t-il dit. 

Au terme de la rencontre, le ministre Diakité a exhorté les acteurs des OSC et ceux des partis politiques présents, à demeurer engagé dans la recherche de la paix et la cohésion sociale pour le développement de la Cote d’ivoire.

Cette remise de leurs contributions aux services du département de l’intérieur et de la sécurité, ouvre la voie pour une seconde rencontre des OSC avec le Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly comme établi pour le mode opératoire des discussions.

Commentaires