Politique

"Gbagbo, Simone et Blé seront libres après la réélection de Ouattara ", affirment les proches d'Affi

« Il faut sortir de la logique de vengeance et de belligérance, pour s’inscrire dans la paix et la réconciliation », a affirmé Affi N’guessan lors de sa tournée dans le Iffou les 2 et 3 octobre. Le président du FPI a justifié ses ambitions d’aller aux prochaines élections, afin de pouvoir « collaborer avec la communauté internationale ». 

En effet, au lendemain de cette sortie fracassante, certaines proches d’Affi ont expliqué la réelle motivation du président Affi N’guessan.

Ceux-ci laissent entendre qu’en échange de la participation du FPI aux élections présidentielles 2015, les prisonniers politiques dont Simone Gbagbo bénéficieront d’une grâce présidentielle. Ils affirment même que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé actuellement à la CPI pourraient aussi être libres après une décision d’annulation de leur procès par le conseil de Sécurité de l’ONU. 
Sachant très bien qu'une victoire d'Affi contre le président Ouattara à élection présidentielle est très improbable, cette participation est nécessaire pour donner la légitimité au prochain mandat du président de la République. 

Selon eux, c’est ce deal qui pousse Affi N’guessan à affronter l’aile dur du FPI, les partisans du « Gbagbo ou rien ».

deal ou intox ? 
l'avenir nous le dira... 

 

 

Commentaires