Politique

"Affaire scandale de corruption": Le démenti d’Hamed Bakayoko

A la suite des révélations du site d'information français "Médiapart" et de  l'article "Côte d’Ivoire: parfum de corruption entre Abidjan et le géant pétrolier Gunvor" publié par nos confrères de "Oeil d'Afrique" qui mettent en cause la bonne foi du ministre de l'intérieur ivoirien, le concerné a décidé de répondre à ses accusations. Sur la page facebook, Hamed Bakayoko a apporté un démenti formel.

"Lors d’une mission à Paris, j’ai accordé une audience au groupe Gunvor, qui m’a fait part de son intérêt d’investir en Côte d’Ivoire. Je l’ai rassuré sur le net progrès de l’environnement sécuritaire et l’ai encouragé à le faire.
J’ai à nouveau reçu une délégation de ce groupe, cette fois à Abidjan, lors de l’un de ses passages en Côte d’Ivoire.
Mon contact avec ce groupe se limite à ces deux rencontres, qui ne sont que des rencontres classiques dans le cadre du travail gouvernemental. Je m’étonne qu’une lettre de remerciement fasse l’objet d’interprétations tendancieuses. Pour être clair, je n’ai perçu aucune rémunération d’aucune sorte du groupe Gunvor.
Personne ne peut et ne pourra établir le contraire.
Le Gouvernement est engagé dans la mise en œuvre des principes de bonne gouvernance. J’en fais une valeur essentielle dans la conduite de ma mission"

Hamed Bakayoko


Lire l'article ICI  

Commentaires