Politique

Qui en veut aux avocats de Simone Gbagbo ?

Qui en veut aux avocats de Simone Gbagbo ?

Détenue à l’école de gendarmerie d’Abidjan, Simone Gbagbo a dénoncé une « campagne de dénigrement » visant ses avocats.  

 

L’ex Première dame, à travers un communiqué, s’est insurgée contre des manipulations qui viseraient à ternir l’image de ses avocats. « J’ai été informée de ce qu’une véritable campagne de dénigrement, calomnie et manipulation a été mise en œuvre sur les réseaux sociaux pour salir la réputation de mes avocats Me Rodrigue Dadjé et Me Habiba Touré », a écrit Simone Gbagbo.

Pour l’ancienne député d’Abobo, « il s’agit sûrement d’une tentative délibérée d’affaiblir » sa défense mais aussi « celle de milliers de victimes de la crise ivoirienne ». En fait, explique l’épouse de Laurent Gbagbo, ses avocats ont mené une mission au Ghana afin « d’informer les victimes sur le fonctionnement de la CPI et leurs droits de dénoncer les crimes que chacune d’elles a subis ». C’est ce qui, selon elle, « entraine un tel déchainement » contre Me Rodrigue Dadjé et Me Habiba Touré.

Simone Gbagbo en a profité pour exhorter ses avocats à « continuer le combat mené pour la vérité et la justice, car les intérêts des victimes de cette crise sont bien plus importants ». Mme Gbagbo a par ailleurs indiqué avoir été « aussi victime de calomnie ».

Simone Gbagbo purge une peine de 20 ans de prison après avoir été condamnée en 2015 pour atteinte à l’autorité et à la sûreté de l’Etat.

Commentaires