Politique

Procès Gbagbo/Eclat Obus à Abobo: Le témoin (médecin légiste) donne sa version des faits

Procès Gbagbo/Eclat Obus à  Abobo: Le  témoin (médecin légiste) donne sa version des faits

Depuis ce mercredi 17 janvier, le procès conjoint de l’ex-président ivoirien et son poulain Charles Blé Goudé a repris. Pour clore son tour et laissé la place à la défense pour faire valoir ses arguments, l’accusation a reçu son dernier témoin, le professeur Hélène Yapo Etté, médecin légiste.

 

 

Agrégée de médecine légale, le professeur Etté a expliqué avoir examiné plusieurs corps liés à la crise poste électorale et assisté à tous les examens externes.

De cette première journée de témoignage, il ressort que de tous les corps présentés comme ceux de victimes de la crise postélectorale de 2010, certains suscitent l’interrogation.

Il s’agit notamment des nommés Sidibé Adama et Coulibay Idrissa.

La légiste révèle, selon l’Agence de presse africaine (APA), avoir reçu le cousin du premier cité qui assurait que « son frère est décédé le 17 mars 2011 suite à un obus tombé sur sa maison à Abobo gare (nord d’Abidjan, ndlr) ».

Pourtant, « aucun projectile ou fragment métallique n’a été retrouvé » dans le corps du défunt à l’issue de l’examen légal. De même que pour Coulibaly Idrissa qui présentait « deux orifices (deux trous, deux blessures, ndlr) ».

« Si tu as un obus qui éclate, il enverra des éclats métalliques et peut entraîner ce type de criblage », a néanmoins précisé Hélène Yapo Etté.

 

 

Commentaires