Politique

Procès des "biens mal acquis": Teodorin Obiang dénonce "un montage"

Procès des

Le vice-président de Guinée équatoriale Teodorin Obiang a qualifié jeudi de "montage contre le gouvernement légal de la Guinée équatoriale" son procès en France dans l'affaire dite des "biens mal acquis", réagissant pour la première fois depuis le début de ce procès.

Teodorin Obiang, fils du président équato-guinéen Teodoro Obiang, a fait ces déclarations jeudi devant des journalistes et des officiels en marge du Forum panafricain de la jeunesse dans la capitale tchadienne N'Djamena.

"Le procès en cours en France contre le vice-président de la Guinée équatoriale est une mascarade qui ne répond à aucune procédure légale. C'est un montage contre le gouvernement légal de la Guinée équatoriale et contre l'Afrique", a-t-il estimé.

"Que l'on sache, l'achat de biens en Europe n'est pas interdit, aucun texte français (ne) l'interdit", a ajouté Teodorin Obiang, qui est poursuivi depuis le 19 juin devant le tribunal correctionnel de Paris pour blanchiment d'abus de biens sociaux, de détournement de fonds publics, d'abus de confiance et de corruption.

Teodorin Obiang est le premier dignitaire africain à être jugé dans le cadre des procédures dites de "biens mal acquis", engagées en France, sur les conditions d'acquisition de riches patrimoines par plusieurs dirigeants du continent.

Il encourt jusqu'à dix ans d'emprisonnement et une amende qui pourrait atteindre quelque 50 millions d'euros.

Source: voaafrique.com

Commentaires