Politique

Procès de Compaoré: Son parti politique dénonce un « règlement de comptes politiques »

Procès de Compaoré: Son parti politique dénonce un « règlement de comptes politiques »

le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le parti de Blaise Compaoré qui vit en exil en Côte d’Ivoire, a estimé  que le procès de l’ancien de l’ancien président  prévu le 27 avril  est un « règlement de comptes politiques ».

Le 27 avril est prévu le procès de l’ex-président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, au Tribunal de première instance de Ouagadougou. Si cette nouvelle rejouit la plus part des burkinabés, cela n’est pas le cas des partisans du Congrès pour la démocratie et le progrès. Les membres du part de Compaoré dénoncent un “règlement de comptes politiques”.

C’est dans un communiqué que le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le parti de Blaise Compaoré, dénoncé un règlement de compte politique en ce qui concerne le procès de l’ex-chef d’Etat du Burkina Faso. Le CDP a affirmé que ces poursuites relèvent d’une violation manifeste de l’Etat de droit. Il remet en cause la recevabilité des faits reprochés aux personnes inculpées et dénonce l’instrumentalisation des institutions à des fins personnels.

Commentaires