Politique

Présidentielle 2020/ Soro rameute ses troupes

Présidentielle 2020/ Soro rameute ses troupes

Dans la perspective de la réconciliation ou de la présidentielle 2020, Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale rappelle les ex-membres des Forces Nouvelles.

Moussa Dosso, Sidiki Konaté, Alphonse Soro, Affoussiata Bamba Lamine…sont des figures de proue des Forces Nouvelles, l’ex-rébellion ivoirienne qui avaient tourné le dos à leur leader Guillaume Soro. Nommés à des postes ministériels, le torchon avait quelque peu brûlé entre eux et l’actuel président de l’Assemblée nationale, esseulé dans un passé récent.

Certains n’avaient pas hésité à s’acoquiner avec des personnalités taxées à tort ou à raison d’être des potentiels adversaires de Guillaume Soro dont le ministre de l’intérieur Hamed Bakayoko et l’actuel Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. C’est le cas d’Alphonse Soro qui occupait le poste de Conseiller en charge du travail et du dialogue social à la Primature avant de se voir contraindre à la démission pour avoir défendu Guillaume Soro suite à l’article de Jeune Afrique qui traitait le président de l’Assemblée nationale d’armurier.

Dans la perspective de la réconciliation ou de la présidentielle, ces différentes personnalités ont enterré la hache de guerre avec leur mentor et reviennent à la maison. Ce qui explique l’appel à la mobilisation d’Affoussiata Bamba Lamine, ex-ministre de la Communication, du lundi 26 juin dernier pour la cérémonie de commémoration de l’attentat manqué contre Soro en 2007 qui se tient ce jeudi 29 juin à Bingerville (Abidjan).

Au total, Soro retrouve son monde. A cela s’ajoute la trentaine de députés épousant sa cause et réunit au sein de l’Alliance du 3 avril, non sans oublier la main tendue à tous les partisans de Laurent Gbagbo en exil. Si Soro se veut prudent sur sa participation à la présidentielle 2020, ses actes trahissent sa pensée.

Commentaires