Politique

Présidentielle 2020 : quelque chose se prépare entre Bédié et Soro

Présidentielle 2020 : quelque chose se prépare entre Bédié et Soro

Après les élections locales en Côte d’Ivoire, tout le monde a les yeux rivés sur la prochaine échéance électorale, majeure, qui se déroulera dans deux ans. En vue de remporter la Présidentielle de 2020, des alliances politiques se multiplient et ne sont qu’à leur début. Ce mardi 30 octobre, Jean-Louis Billon, le secrétaire exécutif, chargé de la communication du PDCI-RDA a levé le voile sur un rapprochement en Bédié et Soro. Ce, dans le but de créer une plateforme politique avant la présidentielle de 2020.

 

Depuis son divorce d’avec la coalition au pouvoir, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) se dit prêt à tout, dans le souci contrer son ex-allié politique lors de la Présidentielle de 2020. Pour ce faire, le parti d’Henri Konan Bédié multiplie les discutions avec d’autres partis politiques en particulier ceux de l’opposition. Le président de l’Assemblée nationale ne serait pas indifférent à un rapprochement avec les plus vieux parti politique ivoirien.

Hier, mardi 30 octobre, Jean-Louis Billon, le secrétaire exécutif, chargé de la communication du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), animait une conférence de presse à Abidjan. Face aux journalistes, il a levé le voile sur un éventuel rapprochement entre Guillaume Soro et son parti politique. M. Billon a annoncé des discutions en cours entre le PDCI, Guillaume Soro et d’autres partis politiques ivoiriens.

Selon lui, ces discussions tournent autour de la mise sur pied d’une toute nouvelle plateforme politique. Un projet ficelé dans l’objectif de constituer une réelle opposition face à la coalition au pouvoir, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti unifié), lors de la Présidentielle de 2020. Outre Guillaume Soro, le PDCI-RDA serait en négociation également avec les deux branches du Front populaire ivoirien (FPI).

« Personne ne peut ignorer le différend qui les oppose et ils font tout pour ne pas être présents aux mêmes rencontres. Nous avons rencontré le FPI de Sangaré et le FPI d’Affi. Il n’appartient pas au PDCI de trancher cette querelle. Nous savons qu’ils vont finir par se retrouver. Toutefois il n’y a pas encore d’accord entre nous et ces partis », a déclaré Jean Louis Billon.

Commentaires

encore D'Actu
ITV